SOCIÉTÉ

Vidéo - Pouvanaa dans les manuels d’histoire, "c’est mon vœu le plus cher"


Vendredi 26 Octobre 2018 à 11:31

INVITÉ DU JOURNAL - C’est la fin d’un combat qui aura duré plus d’un demi-siècle. Après avoir été condamné à huit ans de prison et 15 ans d’exil en métropole pour une prétendue tentative d’incendie de la ville de Papeete, Pouvana’a a Oopa est aujourd’hui lavé de toute incrimination. Son arrière-petit-fils Sandro Stephenson était sur notre plateau jeudi soir pour en parler.


Comment est-ce que vous et votre famille avez accueilli cette annonce ? Comment vous l’avez vécue ?
"Je n’ai pas dormi de la nuit. Mes deux fils étaient en métropole pour représenter grand-père et la famille, et j’attendais à côté du téléphone qu’ils m’envoient un message. Et à 9 h 07, je reçois le message. Deux phrases simples : ‘Papa, ça y est. Toutes les charges ont été levées’. Ça a été le soulagement. J’ai pensé à tout le chemin parcouru."
 
On imagine qu’on ne ressort pas indemne de ce long combat…
"On n’en ressort pas indemne, mais on ressort quand même soulagé, avec la tête haute, fier, et fier de notre grand-père. Dans cette histoire, il ne faut pas qu’on oublie une chose, tout le monde connaît l’histoire de grand-père, ce qu’il s’est passé autour de lui, mais c’est toute une famille qui a été détruite. Encore moi, ça va, mais la génération avant moi a été marginalisée. Ils étaient montrés du doigt, ils étaient insultés : ‘voilà les enfants de l’incendiaire’, ‘votre papa est un incendiaire’, ‘c’est un assassin’, ‘c’est un terroriste’..."
 
Le président du Pays souhaite que son histoire soit inscrite dans les livres d’Histoire, est-ce que vous serez à ses côtés ?
"C’est mon vœu le plus cher, et je pense que grand-père aurait bien voulu ça parce qu’il est le Metua de notre Polynésie, c’est le Metua de tous les Ma’ohi. Et la demande que je fais au Pays, si c’était possible de mettre officiellement dans les livres d’histoire, les manuels scolaires, l’histoire de Pouvanaa, parce qu’il a fait partie de l’histoire politique de notre pays."
 
Vous pensez à toutes ces personnes qui ont contribué à ce combat ?
"Il y a plein de personnes qui nous ont soutenus, qui nous ont accompagnés, mais il y a des personnes clé dans ce dossier. Il y a Richard Tuheiava, Jean-Marc Regnault… mais j’ai une pensée particulière aussi à Marie-Hélène Villierme, qui a réalisé le documentaire L’élu du peuple ; une pensée particulière en faveur de Mme Cathy Tuiho-Buillard, qui nous a quittés, mais qui a été une fervente combattante aussi quand elle était à l’assemblée. Je pense à Mme le juge Catherine Vannier, et Mme Taubira bien sûr en France."
 
Quel héritage vous aura laissé votre grand-père ?
"La dignité : rester digne malgré tout ce qui se passe ; l’honnêteté et la fierté."
 
Rédaction Web avec Sophie Guébel
 






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes