POLITIQUE

Vidéo - Oscar Temaru prône l'indépendance, en chantant


Vendredi 18 Mai 2018 à 11:04

ELECTION - Contrairement à Geffry Salmon, Oscar Temaru a utilisé tout son temps de parole à l'a tribune et même un peu plus, fustigeant la gouvernance autonomiste et utilisant même le chant pour prôner sa vision indépendantiste du fenua.


Après Geffry Salmon, c'est le candidat du Tavini, Oscar Temaru qui a prononcé son discours. Il s'est présenté à la tribune de l'assemblée avec un drapeau de l'ONU. Un discours en grande partie en reo Tahiti dans lequel il a parlé de son parcours, mais aussi et surtout d'indépendance et de sa lutte pour celle-ci. 

Le leader indépendantiste a ensuite chanté, applaudi par son parti. E poro ana vau i to nunaa (Message pour mon peuple) est une chanson d'Emma Terangi dont Henri Hiro a changé les paroles. Cette chanson explique comment devrait vivre le peuple polynésien. 

En français, il  a lu un courrier qui lui a été adressé par un adhérent du Tavini qui explique qu'il rejoint le parti indépendantiste, car il soutient la probité en politique et parce qu'il souhaite se battre pour que les conséquences des essais nucléaires sur la santé soient reconnues. Il explique que sa mère est décédée d'un "cocktail de maladies radio induites". 

"J'ai quand même préparé un discours en français pour les représentants de la justice", a ensuite lancé Oscar Temaru avant d'entamer son discours. Le leader du parti bleu a fustigé chacune des décisions de l'ancien gouvernement. Il a rappelé qu'Edouard Fritch avait été  le "fidèle lieutenant" de Gaston Flosse.

Oscar Temaru a rappelé à Edouard Fritch que "50% de la population de Tahiti et Moorea vie en-dessous du seuil de pauvreté (... ) La faute à une politique d'assistanat menée depuis plus de 30 ans. (...) Plus de 40% d'illettrisme la faute à un système calqué sur celui de la France (...) Un système éducatif qu'il est urgent de revoir pour répondre aux spécificités polynésiennes", a estimé le leader indépendantiste. 

Oscar Temaru a déclaré avec un soupçon d'humour que la population avait certainement été "ensorcelée" pour élire si largement la liste du Tapura. "Vous avez ensorcelé tout le monde, c'est la seule explication, car j'ai en effet beaucoup de mal à croire que notre peuple si ancré dans la religion chrétienne puisse voter pour des personnes qui ne respectent même pas les 10 commandements (...) Il conviendrait de faire une étude pour voir si le syndrome de Stockholm n'est pas une maladie radio induite."

Oscar Temaru a conclu en demandant au futur président d'être ambitieux "pour notre pays, notre fenua, notre jeunesse (...) orientent notre jeunesse vers le Pacifique (...) Il n'y a pas que Paris, il n'y a pas que la France (...) Nous sommes certains qu'un jour vous comprendrez notre démarche"

Oscar Temaru a dépassé son temps de parole. À la remarque du président de l'assemblée Gaston Tong Sang, Oscar Temaru n'a pas réagi et a continué à parler comme si de rien n'était, allant jusqu'au bout de son discours.  

Suivez l'élection du président du Pays en direct en cliquant ICI
Rédaction web 






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes