TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo - Oscar Temaru : "Je pense que nous serions les seuls à pouvoir protéger l'emploi local"


ELECTIONS - Le Tavini Huira'atira organise une marche samedi prochain pour dire non à la corruption. Le leader indépendantiste Oscar Temaru était l'invité du journal de Tahiti Nui Télévision le 7 avril.


Sur notre plateau, Oscar Temaru a tenu a rendre hommage au syndicaliste Ronald Terorotua décédé vendredi.   "Il a fait une déclaration dernièrement qui a secoué le monde politique. Quand il dit "cette bande de racailles, il faut les mettre à la porte, dehors !" C'est justement pour dire non à la corruption". 

Les élections territoriales approchent mais le Tavini Huira'atira a souligné samedi que sa marche ne serait pas une démonstration de force, un moyen de montrer le nombre de militants du parti. "Je m'adresse à la jeunesse de notre Pays : vous êtes 60% de l'électorat de notre Pays. C'est vous qui pouvez changer la donne, changer ces habitudes, ces coutumes qui ont trop duré", a lancé Oscar Temaru en plateau. "On ne peut pas se contenter d'en parler. Il faut se lever. Et c'est une manière pacifique de marquer notre volonté d'une bonne gouvernance dans ce pays." 

S'il est élu, le Tavini Huira'atira propose une réforme du statut. "Je pense que nous serions les seuls à pouvoir protéger l'emploi local, explique le leader du parti indépendantiste. Nous avons déjà fait une tentative. Ecrit une loi qui a été retoquée par le représentant de l'Etat disant que c'était anti-constitutionnel. Mais nous savons très bien que depuis 1982, une résolution a été adoptée par l'organisation des Nations Unies, une résolution émanent de l'OIT, organisation internationale du travail, qui rappelle que la priorité dans tous les pays colonisés doit revenir aux descendants de ces peuples colonisés. Et ça, jamais on l'a respecté. Si nous gagnons les élections le 22 avril, nous serions en mesure de soulever ce problème au niveau du Forum du Pacifique et également en face de la communauté internationale à New York. Et là, la France sera obligée de respecter cette décision démocratique." 

 



Dimanche 8 Avril 2018 à 16:44 | Lu 1816 fois






Territoriales 2018