SOCIÉTÉ

Vidéo - Marché de l'innovation : la 2e bourse Poly'Nov est lancée


Jeudi 1 Mars 2018 à 17:47 | Lu 347 fois

CONCOURS - La 2e édition du marché de l’innovation s’est tenue ce jeudi matin à la présidence. Organisé par le pôle Tahiti Faahotu, cet événement met en relation le monde de la recherche avec celui de l’entreprise. L'événement a également été l'occasion de lancer la 2e bourse Poly'Nov.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Des porteurs de projet ont pu présenter leurs idées à des investisseurs potentiels : entrepreneurs, banques, gouvernement, mais à un expert en innovation auprès de l’Union européenne, Milan Jezic Von Gesseneck. "L'idée c'est de mettre en lumière des potentiels de valorisation sur un certain nombre de résultats de projets de recherche pour trouver des porteurs de projet ou des investisseurs pour démarrer la deuxième phase, après la recherche, qui serait la valorisation économique de ces résultats. Dans une deuxième partie, on a l'accompagnement à des porteurs de projets déjà concrets et en place", explique Bernard Costat, de Tahiti Faahotu. 

En 2016, une bourse de l'innovation a permis de récompenser six porteurs de projets parmi 30 candidats. La 2e bourse Poly'Nov a été lancée ce jeudi. "On espère avoir au moins autant de porteurs de projets qu'en 2016. On en a déjà une dizaine qui se sont "près manifestés" sur les contacts qu'on a eu?"
Le concours sera parrainé par le gouvernement. Les meilleurs projets se verront récompensés par une aide financière d’un million Fcfp pour le premier, 700 000 Fcfp pour le deuxième et 500 000 Fcfp pour le troisième avec un accompagnement adapté.
 
Par ailleurs ce jeudi, la ministre Tea Frogier a annoncé la volonté de la Polynésie française de structurer, en partenariat avec l’État, l’écosystème de l’innovation en créant une unité stratégique de concertation pour la Recherche et l’Innovation. La finalité de cette plateforme d’échanges sera de permettre aux décideurs de formuler leurs attentes par rapport à la recherche et aux chercheurs de mieux éclairer le gouvernement et plus largement les acteurs de la société civile, et ainsi de se positionner comme force de proposition.  
    
Rédaction web (Interview : Esther Parau Cordette)

Bernard Costat, de Tahiti Faahotu.








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Juin 2018 - 09:36 CSTP-FO : le divorce est consommé

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018