SOCIÉTÉ

Vidéo - Marc Rochet, Pdg de French Blue promet des embauches locales


Samedi 4 Novembre 2017 à 09:18 | Lu 1231 fois

TRANSPORT AÉRIEN - A partir d’avril 2018, une nouvelle compagnie va rejoindre le ciel de Tahiti. French Blue. Une filiale d’Air Caraïbes, qui compte bien faire sa place dans ce couloir aérien. La compagnie a l’ambition de proposer des tarifs à destination de Paris via San Francisco jusqu’à 20% moins cher. Marc Rochet, Pdg de French Blue, nous explique la stratégie de la jeune compagnie


Crédit : French Blue
Crédit : French Blue
"Dans le low-cost, on travaille par sens. C'est-à-dire, prenons le cas des Tahitiens, lorsqu'ils vont en Californie, ils n'ont pas beaucoup de bagages. C'est au retour qu'ils ont des bagages. Et là, ils ne paieront pas deux fois. Ce sera à eux de trouver via nos grilles tarifaires, le module dont ils ont vraiment besoin." Un voyage à la carte en quelque sorte.
 
Le choix de Tahiti, parmi d’autres options de ligne a été mûrement réfléchi par la direction, qui croit au potentiel de la desserte. "On vise clairement des jeunes touristes. Des Américains, des Canadiens, des Français, des gens qui vont aller chercher l'authenticité et la véracité, comme dans les pensions de familles. Il y en a beaucoup en Polynésie, à peu près 1 700 chambres qui ne sont remplies qu'à 30%."
 
Promesse du premier transporteur aérien privé français, c’est de recruter en local. "Nous allons lancer dans les jours qui viennent, sur Internet, un appel à recrutement pour des PNC basés à Tahiti, et des pilotes, si il y en a. Dès que l'on créé une base d'hôtesses ou de stewards, c'est tout de suite vingt-cinq, trente personnes embauchées au démarrage."
 
Reste à voir comment vont réagir les concurrents directs, Air France et Air Tahiti Nui. Marc Rochet l’assure, le temps des ententes cordiales entre compagnies est terminé. "Bien sûr que la concurrence fait toujours un peu peur. C'est aussi un levier pour se remettre en phase de modernisation. On sera dans un environnement concurrentiel, mais où chacun sait que l'on doit chacun aussi être d'abord des professionnels."
 
L’arrivée de French Blue va-t-elle révolutionner le transport des Tahitiens et le tourisme de Tahiti comme l’ambitionne la compagnie ? Réponse à partir d’avril prochain, les premiers billets seront mis en vente d’ici la fin du mois de novembre.
 
Rédaction web avec Eric Dupuy

Le reportage







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017