SOCIÉTÉ

Vidéo - Les Assises des Outre-Mer ou donner la parole aux Polynésiens


Lundi 16 Octobre 2017 à 17:46 | Lu 495 fois

POLITIQUE - Les Assises des Outre-Mer, une promesse du candidat Macron. Leur coup d’envoi a été donné au niveau national au début du mois à Paris par Annick Giradin. En Polynésie française, le comité local co-présidé par le Haut-commissaire de la République et le président du pays s’est réuni ce lundi après-midi. Les polynésiens sont appelés à s’exprimer et à penser la Polynésie de demain.


René Bidal, Haut-Commissaire de la République, et Edouard Fritch, Président de la Polynésie française, ont installé aujourd’hui le Comité local d’orientation des Assises des Outre-mer, inaugurant ainsi sept mois de consultations citoyennes au cours desquels chaque Polynésien pourra faire entendre sa voix et partager sa vision sur l’avenir et les priorités du territoire.

Ces Assises doivent aboutir à une feuille de route de l’action de l’Etat dans les territoires ultramarins ; ce sera : le "Livre bleu Outre-mer". Dans l’élaboration de ce document, le choix a été fait d’une méthode résolument participative, qui donne la parole à tout Ultramarin souhaitant la prendre afin de bâtir collectivement le futur des archipels polynésiens.
 
Chaque Polynésien est ainsi invité à participer aux consultations ayant lieu sur un site Internet dédié, www.assisesdesoutremer.fr, ainsi qu’aux réunions publiques qui se tiendront à Tahiti et dans les îles. Il est donc possible, dès aujourd’hui, à tout un chacun de partager ses idées par deux canaux, distincts et complémentaires:
 
  • Sur Internet, où sont organisés un sondage numérique et un concours d’innovation. En participant au  sondage numérique, accessible dès aujourd’hui sur le site dont l’adresse est précisée plus haut, les Polynésiens pourront faire part de leurs attentes et des sujets qu’ils jugent prioritaires. A travers le concours d’innovation, qui sera lancé le 18 octobre, chacun pourra proposer un projet qui, s'il est retenu, bénéficiera de l’aide publique ;
 
  • A Tahiti, à Moorea et dans les archipels, des réunions publiques ouvertes à tous et où la parole sera libre se tiendront entre fin octobre et mi-décembre. Le jour et le lieu exacts de ces réunions seront publiés très prochainement.
 
En parallèle de ces consultations citoyennes seront organisés des ateliers techniques réunissant les forces vives de Polynésie française autour de thèmes précis, qui correspondent aux principaux enjeux du territoire. 

Pour René Bidal, "Ces assises ont pour but de faire parler les gens dans chacun des territoires concernés. (…) La plupart des thématiques qui ont été arrétées dans ces assises, sont de la compétence du Pays. Sans la volonté du gouvernement nous n'aurions pas pu mener cette démarche. Désormais nous allons nous tourner vers la population et leur demander d'exprimer leurs besoins sur le site internet dédié à cet effet. Et à partir de là, nous allons organiser des réunions de travail. C'est cela que nous voulons, faire parler les citoyens et avoir un objectif clair et des propositions concrètes."

Du coté d'Edouard Fritch, on confirme que le "socle" des Assises des Outre-Mer est l'Accord de l'Elysée. "C'est bien dans ce cadre là que j'ai donné le feu vert au premier ministre dès juillet dernier. Toute la réflexion qui a été portée sur l'Accord de l'Elysée, va se traduire en partie par ce plan d'action que nous préparons et qui servira de feuille de route au gouvernement central pour la mandature en cours."
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:36 La visite du haut-commissaire à Raivavae annulée

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017