SOCIÉTÉ

Vidéo – "L'ice est devenue une drogue banale que l'on peut se procurer facilement"


Lundi 9 Octobre 2017 à 10:22 | Lu 3693 fois

ADDICTIONS - Suite aux dernières saisies records d'ice sur le territoire, et les ravages causés par cette drogue, nous avons reçu dans notre Grand JT, le docteur Marie-Françoise Brugiroux, chef de service du centre de consultation en alcoologie et toxicomanie.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
"Les premiers cas que j'ai eu à traiter concernant la consommation d'ice, remonte à une dizaine d'années.", indique le docteur qui explique que "Ceux-ci étaient envoyés par la justice et ce n'est que ces dernières semaines que je reçois des gens qui viennent d'eux-mêmes me consulter."

Selon la spécialiste c'est devenue une drogue banale que l'on peut se procurer facilement. "C'est quelque chose qui est installé en Polynésie, ce n'est pas un phénomène nouveau. (…) elle touche toutes les classes sociales. Les gens aisés se la procure grâce à leurs moyens, tandis que les plus pauvres, se lancent  dans le trafic, ou se la procure par d'autres moyens".

Récemment, le procureur de la République rappelait que "Cette drogue n'est plus réservée à une élite, mais touche toutes les couches de la population, y compris les plus modestes, qui pour financer cette toxicomanie a malheureusement recours à la délinquance." 
 
A la question de savoir si tôt ou tard, les fumeurs d'herbe ou les addicts à l'alcool sauteront le pas pour tâter de l'ice, le docteur Brugiroux estime que "Oui". Tempérant toutefois, "Cela ne veut pas dire pour autant que tous les fumeurs de paka se mettront à l'ice. " Néanmoins, "A partir du moment que vous allez chez votre dealer acheter de l'herbe, il arrivera un moment où celui-ci vous proposera un autre produit. Ce sont les mêmes réseaux de distribution."

Quant au distinguo entre le cannabis considéré comme une drogue douce, moins dangereuse, et l'ice cataloguée drogue dure, donc plus dangereuse, l'addictologue ne raisonne pas de la même manière. "La dangerosité dépend du consommateur. Maintenant l'ice est un produit qui a un fort taux addictogène. On sera plus vite dépendant avec de l'ice et celle-ci sera beaucoup plus forte au niveau psychologique qu'avec le paka où il faut tout de même une consommation sur plusieurs années."  Pour le docteur, on ne peut pas parler de consommation récréative avec l'ice.

Si elle assure que la drogue en général est une bombe à retardement pour le pays, elle décerne une mention particulière à l'ice, "qui entraîne des troubles du comportement, de l'agressivité, de la paranoia et des comportements violents qui vont miner la population, et principalement les jeunes."
 
Rédaction Web







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017