SOCIÉTÉ

Vidéo - L'association 193 estime que Lana Tetuanui rétablit la notion de risque négligeable dans la Loi Morin


Dimanche 27 Janvier 2019 à 10:12

NUCLEAIRE - L’association 193 s’est réuni samedi pour discuter des amendements déposés par la sénatrice Lana Tetuanui, amendements qui, selon l'association, remettrait en question la suppression de la notion de risque négligeable de la loi d’indemnisation des victimes du nucléaire, dite "Loi Morin".


Considérée comme une grande victoire après un combat de longue haleine par les victimes du nucléaire et les associations qui les soutiennent, la suppression de la notion de "risque négligeable" permettait aux victimes du nucléaire, s'ils remplissaient les critères comme être "atteints d’au moins un des cancers, au nombre de 21, reconnus comme potentiellement radio-induits et avoir résidé en Polynésie française du 2 juillet 1966 au 31 décembre 1998", de percevoir des indemnités.

Désormais, avec l’amendement de Lana Tetuanui, si les demandeurs ont été exposés à une dose de radiation inférieure ou égale à 1 millisievert par an, dose considérée comme acceptable par la Santé publique, le Civen, organisme en charge d'étudier les dossiers des demandeurs, pourrait débouter les malades de leur demande d'indemnisation.

Pour l'association 193, c'est un grand pas en arrière dans le dossier des indemnisations des victimes du nucléaire, car cet amendement, remettrait en question la suppression de risque négligeable et représenterait un risque pour l’indemnisation des victimes. On écoute Léna Normand, vice présidente de l’association 193,  interviewée par Tauhiti Tauniua Mu San.







SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes