TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo - Innovation, digital : "on a l'impression que tout est possible en Polynésie"


DIGITAL FESTIVAL TAHITI - Natacha Poutoux et Sacha Hourcade sont designers et développent leur première start-up : Tabletop computer. Dans le cadre du Digital Festival Tahiti 2018 qui aura lieu en octobre, ils donneront une conférence sur l'intelligence artificielle et le monde du travail. Interview :


En quoi consiste Tabletop computer ?
"Tabletop Computer est un nouveau format d’ordinateur qui se veut conçu comme un espace de travail individuel ou collectif. Adaptable à de nombreuses configurations et dimensions, que ce soit sur un bureau, un établi, une bibliothèque ou un espace de collectivité, cet ordinateur cherche à redonner de la subtilité et du plaisir dans le contrôle des interfaces existantes et à réintroduire une forme d’interaction sociale entre les gens dans son usage collaboratif. 

Concrètement, un rail extrudé en aluminium à dimensions variables, intégrant un processeur, vient faire communiquer et interagir différentes typologies de périphériques : tablette, liseuse, cadre photo, caméra, enceinte directionnelle, vidéoprojecteur et surface tactile. Leur libre agencement permet une flexibilité dans l’usage et une hiérarchisation personnelle des contenus qui peut faire sens pour son usager. Le plan de travail, lui, est réinvesti en un support d’affichage numérique tactile, qui invite à faire des gestes plus amples et à manipuler les données à plusieurs. Sur la table, des instruments interactifs, quant à eux, offrent de nouveaux moyens d’interagir avec les logiciels existants. Tamponner, faire rouler, presser une balle, lancer une toupie…
Ces gestuelles primaires cherchent à réenchanter des actions du quotidien pour répondre à des besoins ultra-spécifiques. Certains de ces instruments se montrent particulièrement efficaces pour simplifier le passage entre ressources tangibles et numériques : passer d’un livre à internet, d’un morceau de bois à un logiciel de modélisation 3D, ou d’un plan et son exécution."



> Pourquoi une telle invention ? 
"En observant la façon dont les gens travaillent avec un ordinateur, nous nous sommes rendu compte à quel point l’Homme a dû adapter son comportement à la machine.
Avec l’augmentation du nombre d’heures passées devant les écrans, aujourd’hui, nous voulons repenser l’ergonomie comme un moyen de mettre en mouvement le corps et l’esprit.  Par ailleurs, au vu de toutes les innovations technologiques, notamment dans le domaine de l’interaction tactile,  nous pensons que cela peut simplifier la relation entre la main et l’outil numérique. "

 

> Que souhaitez vous partager avec les Polynésiens en participant au Digital Festival Tahiti ? 
"Nous souhaitons recueillir un maximum de retours et d'échanges pour nous aider à aller plus loin dans le développement de notre start-up. Écouter les gens, c’est quelque chose qui fait partie intégrante de notre démarche de designer, et qui nous enrichit au quotidien."
 
 
> Que pensez-vous de la toute jeune "Polynesian tech" ?
"La Polynesian tech est très dynamique et jeune, on a l’impression que tout est possible en Polynésie, et que la façon d'appréhender les obstacles rencontrés est plus sereine."
 


Propos recueillis par Manon Della-Maggiora

Le Digital Festival Tahiti aura lieu du 24 au 27 octobre à la CCISM et  à la présidence. Au programme : des ateliers, conférences, démonstrations... 

Mais surtout, l'événement, réuni des professionnels du digital. Kat Borlogan, directrice de la French Tech fera partie des invités. On retrouvera également Stéphane Distinguin, président de la grande école du numérique. Mais aussi de nombreux créateurs de start-ups.

Le Digital Festival Tahiti est gratuit et ouvert à tous. Mais il faut s'inscrire en ligne, notamment pour les ateliers. 

Pour réserver votre place, cliquez ICI

 





Jeudi 30 Août 2018 à 12:56 | Lu 6256 fois