SOCIÉTÉ

Vidéo - Infrastructures touristiques : des sites pas adaptés, selon les prestataires


Jeudi 26 Octobre 2017 à 17:00 | Lu 2150 fois

TOURISME - Pas vraiment d'aménagements pour les personnes à mobilité réduite, peu de places de parking pour les bus touristiques... De nombreux croisiéristes passent l'escale à Tahiti enfermé dans leur véhicule sans pouvoir visiter les sites. Les prestataires sont mécontents.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Les bateaux de croisières accostent régulièrement à Tahiti. À chaque arrivée, les touristes profitent de l'escale pour visiter l'île. Beaucoup réservent des excursions en bus. Mais parmi les croisiéristes, il y a de nombreuses personnes âgées ou à mobilité réduite. "C'est impossible d'accéder aux attractions en chaise roulante. Nous sommes allés au Taharaa, mais la montée est trop raide et il y a des marches. Donc nous sommes restés dans le bus. Les gens d'ici sont très gentils : ils me proposent de l'aide. Mais ils ne peuvent quand même pas me porter dans les escaliers !" explique un touriste. 

Au trou du souffleur, le Pays a investi 160 millions de Fcfp pour rénover le site. Les prestataires touristiques sont pourtant très mécontents des infrastructures, pas adaptées : "Il y a de quoi rouspéter. On veut avoir des bateaux de croisière : ça veut dire qu'il va y avoir beaucoup de bus. Mais on ne fait pas de parkings pour les bus. Et les touristes ? Quand ils vont se faire écraser, qui va payer ?" lance un prestataire. "On n’a pas d'autre choix que de traverser la ligne continue pour se mettre sur la voie de gauche en venant de la ville. Alors qu'on devrait se mettre sur la voie de droite. Mais il n'y a pas d'espace qui nous permette de nous garer correctement", explique un conducteur de bus. 
"On a de nouveaux wc qui sont nickels. Mais il n'y en a qu'un. Pour une quarantaine de personnes. Et quand on arrive ici en chaise roulante. C'est magnifique. On peut regarder du bus, descendre... mais après on va où ?", se demande une autre.

"C'est vrai que par rapport à l'accessibilité, il pourrait encore y avoir une réunion de concertation avec la direction de l'Équipement, parce qu'effectivement à la sortie du tunnel, il y a d'une part une difficulté d'accès, mais aussi un espace de stationnement, qui permet toutefois à deux bus de se garer", estime Rangitea Wohller, responsable de la section infrastructure du service du tourisme. "Le problème c'est que si on devait étendre cette zone de stationnement, ce serait soit au détriment des espaces verts, soit des espaces de pique-nique ce qui n'est pas concevable étant donné que l'emprise foncière actuelle est relativement restreinte." 
Cependant, le site n'est pas "figé" et les autorités restent ouvertes aux modifications.

Rangitea rappelle aussi que les rénovations n'ont pas été faites uniquement pour les touristes. "Il ne faut pas oublier qu'en dehors de l'arrivée des croisiéristes, les principaux usagers c'est les locaux. Et le but c'est aussi de faire des sites agréables à vivre, qui soient beaux. D'où l'importance de la qualité paysagère du site, des matériaux utilisés et du choix à un moment donné de ne pas tout faire en béton même si a facilite l'accès PMR."

Rédaction web (interviews : Tamara Sentis / Mata Ihorai)

Rangitea Wohller, responsable de la section infrastructure du service du tourisme








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 13:00 Turouru Temorere très entourée à Châteauroux

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017