SPORT

Vidéo - Ils ont sportivement marqué l’année 2018


Dimanche 30 Décembre 2018 à 15:31

RÉTROSPECTIVE – Que ce soit en surf, en va’a, en MMA ou en jiu jitsu brésilien, nos Tahitiens n’ont encore une fois pas démérité. Retour sur les sportifs et événements qui ont marqué cette année 2018.



> En surf

Vahine Fierro (crédit photo : archives WSL / MATT DUNBAR)
Vahine Fierro (crédit photo : archives WSL / MATT DUNBAR)
Vahine Fierro a obtenu le 10 janvier 2018, à Kiama en Australie, le titre de championne du monde junior de la World Surf League (WSL). Elle est la première Française à réaliser cet exploit depuis 2010.

Michel Bourez (crédit photo : archives WSL)
Michel Bourez (crédit photo : archives WSL)
Michel Bourez a également réalisé une belle performance en terminant le Tour 2018 de la WSL à la 8e place. Sa meilleure performance de l’année ? La 2e place remportée en juin à Bali. Le Spartan s’était incliné en finale face au Brésilien Italo Ferreira, alors 1er mondial. Gabriel Medina remportera au final le titre de champion du monde WSL 2018.

> En va’a

Kevin Ceran-Jerusalemy (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Kevin Ceran-Jerusalemy (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Du côté du sport roi de la Polynésie française, l’année 2018 aura été marquée par les championnats du monde de va’a – vitesse, au mois de juillet sur le plan d'eau de Aorai Tini Hau. Pas moins de 32 pays ont participé à cet événement, ce qui représente plus de 2 000 athlètes.
On retiendra notamment le record du nombre de médailles récoltées par la Polynésie française : 51 en or, 39 en argent et 26 en bronze.
Mais aussi cette victoire à l’arrachée de Kevin Céran-Jerusalemy en V1 500 m Open Homme.

Steeve Teihotaata (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Steeve Teihotaata (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Un autre spécialiste du va’a est à l’honneur cette année, Steeve Teihotaata, qui réalise le grand chelem en V1 marathon. Il a remporté consécutivement le Te Aito regroupant plus de 1 000 rameurs et à peine un mois plus tard, le Super Aito, qui rassemble chaque année les 100 meilleurs rameurs au monde. Une course revenue cette année à son parcours originel, la traversée du chenal entre Moorea et la pointe Vénus à Mahina.

Shell Va'a (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Shell Va'a (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
En V6 cette fois, l’année aura été celle de Shell Va’a, qui a quasiment tout remporté. Et surtout, l’équipe au coquillage s’adjuge une 11e victoire à la Molokai Hoe et trouve le succès pour une 7e fois à la Hawaiki Nui Va’a.  

> En MMA

Raihere Dudes (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Raihere Dudes (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
On retiendra la belle performance de Raihere Dudes. Le Islanders MMA a multiplié les combats à l’étranger. Le 16 septembre dernier, il défendait à la California Cage Wars sa ceinture des welterweight acquise en juillet. Il aura fallu 20 secondes à notre ‘aito pour mettre KO Poncho Sosa.

> En jiu jitsu brésilien

La délégation tahitienne qui a participé aux championnats du monde. (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
La délégation tahitienne qui a participé aux championnats du monde. (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)
Chaque année, une délégation tahitienne composée de plusieurs clubs de Tahiti et des îles participe aux championnats du monde de la Sport Jiu Jitsu International Federation.
En 2018, 146 compétiteurs tahitiens y étaient inscrits, dont une quarantaine d’enfants. Plus de 70 médailles ont été récoltées par les Polynésiens lors de cette compétition. Dans le lot, on compte notamment 41 médailles pour les Kids, dont 14 en or.
 
Rédaction web avec Davidson Bennett






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes