CULTURE

Vidéo - Heiva i Dubai: l'émir repousse, le voyage en suspens


Jeudi 15 Juin 2017 à 13:35 | Lu 2015 fois

ORI TAHITI - Une centaine d'artistes ont dû renoncer au Heiva I Tahiti. Ils devaient assurer le show pour un émir de Dubaï pendant 30 jours. Le projet, intitulé « Heiva I Dubaï », vient d’être reporté, laissant aux artistes une déception et une frustration immense.


Illustration - © KARIM MAHDJOUBA
Illustration - © KARIM MAHDJOUBA
Cette annulation a été révélée mercredi soir par nos confrères de Tahiti-Infos. Un émir avait proposé à des danseurs polynésiens de se représenter à Dubaï pendant un mois pour réaliser un "Heiva I  Dubaï".  Près d'une centaine d'artistes se préparaient depuis plusieurs mois pour conquérir les Emirats Arabes du 7 juillet au 7 août. L’émir les avait sélectionnés, et invités à faire le show. Tous les frais devaient être pris en charge mais les caractéristiques du projet ont toujours été floues : pas de contrats, aucune précision logistique...

Aujourd’hui, le voyage à Dubaï sent l'amertume.

«On nous a dit que c’était reporté, on ne sait pas quand. Peut-être octobre-novembre », explique Tuarii Tracqui. 

«Il n’est pas annulé mais reporté car on nous dit qu’il y a des problèmes de sécurité dans ce pays donc on nous a gentiment demandé si on pouvait repousser les choses », précise André Tahimanarii qui ajoute que le voyage devrait s’effectuer au mois de novembre.

La promesse de l'émir a fait rêver les danseurs et musiciens tahitiens ...
La promesse de l'émir a fait rêver les danseurs et musiciens tahitiens ...
La déception est grande.  «C’était la promesse d’une aventure, d’une découverte. Certains danseurs n’ont jamais pris l’avion de leur vie », ajoute-t-il. « Certes, il n’y avait pas de contrat mais on était tous dans un bon état d’esprit… »

La troupe s’est mobilisée pour assouvir le souhait de l’émir. L’entraînement était intensif. «On répétait du lundi au jeudi de 18h à 20h et samedi dimanche de 13h à 18h.» Tous se sont organisés en conséquence pour se libérer un mois entier, loin de leur famille et du travail. Certains ont même renoncé à participer au Heiva I Tahiti.

« Je voudrais dire aux jeunes qu’il ne faut pas lâcher, c’est une excellente opportunité pour eux, » explique André Tahimanarii. Selon lui, l’opération coûterait près de 12 millions à l’émir, qui souhaite rester anonyme. 

Suite et fin dans quelques mois ... 

Rédaction web








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Décembre 2018 - 17:47 Les collégiens de Paea initiés aux himene

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018