SOCIÉTÉ

Vidéo - Fibre optique : les Australes se sentent "lésées"


Mardi 15 Janvier 2019 à 17:36

ÎLES - Un des sujets au centre de la tournée du gouvernement aux Australes a été internet. Selon le président Edouard Fritch, ces îles se sentent "lésées" quant à la mise en place de la fibre optique.


Crédit photo : presidence de la Polynésie
Crédit photo : presidence de la Polynésie
La semaine dernière, le président du Pays Edouard Fritch était en tournée aux Australes accompagné de plusieurs de ses ministres, d’élus de l’assemblée de la Polynésie, de représentants nationaux tels que la députée Nicole Sanquer, la sénatrice Lana Tetuanui ainsi que le représentant de l’Etat Patrick Naudin. Une importante délégation qui est allée à la rencontre des tavana de Raivavae, Rapa et Tubuai.

L’occasion de se rendre compte de l’état d’avancement des chantiers réalisés et en cours d’exécution notamment les reconstructions d’établissements scolaires financées en grande partie par le FIP, le Fond intercommunal de péréquation. Mais pour le gouvernement il s’agissait surtout de répondre aux nombreuses doléances de ces îles éloignées souvent misent de côté. Rapa par exemple, qui n’avait pas eu de visite gouvernementale depuis plus de 4 ans en a profité pour soulever les problèmes de séparation entre les parents et leurs enfants qui doivent poursuivre leur scolarité à Tubuai ou Tahiti.
 


Mais à chaque rencontre avec les conseils municipaux, c’est surtout la question du désenclavement numérique qui a été évoquée avec l’extension du câble Natitua jusqu’aux Australes. "Les Australes se sentent un peu lésées. Ils ont l'impression qu'on les oublie, ils ont l'impression que rien n'est fait pour eux. J'ai pu les rassurer un peu. Je sais qu'à l'OPT, ils ont commencé des études pour savoir quels seraient les meilleurs chemins, quels seraient les coûts les plus intéressants pour que l'archipel des Australes soit rattaché au reste du monde par la fibre optique. Nous sommes sur ce sujet là. Mais comme je leur ai expliqué, ce sont des investissements excessivement lourds. Il faut nous laisser un peu le temps de souffler (...)." 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes