POLITIQUE

Vidéo - Environnement : Bora Bora, un exemple pour Sébastien Lecornu


Jeudi 14 Septembre 2017 à 17:39 | Lu 774 fois

VISITE OFFICIELLE - Sébastien Lecornu était ce jeudi matin à Bora Bora où il a visité les différentes infrastructures de La gestion environnementale et du développement durable mises en place par la commune. CET, Centre de compostage ou encore la production d’eau potable par procédé d’osmose. Des installations qui font de Bora bora un exemple…


Crédit : Haut-commissariat
Crédit : Haut-commissariat
Depuis 1989 Bora Bora s’est engagée à traiter ses déchets, mais surtout à distribuer de l’eau potable à ses administrés. Une tâche difficile sur une île avec peu de ressources naturelles, mais où la demande est importante. Sa dernière acquisition, l’osmosun, une installation qui couple 400 m2 de panneaux solaires et une unité d’osmoseurs inverses. Ce qui permet de produire en moyenne 70m3 d’eau douce par jour à partir d’eau de mer. Une innovation  selon Sébastien Lecornu. "C'est quelque chose qui est issu des mécanismes d'aide et d'accompagnement de l'Ademe. La visite ici me permet de bien faire le lien entre le nécessaire développement d'une économie et d'une activité liés au tourisme, et en même temps, la préservation des ressources naturelles"

Autre priorité l’assainissement des eaux usées et la gestion optimisée des déchets. Seules îles des Raromatai dotées d’un CET, la commune doit faire face à une demande grandissante de ses administrés et des établissements hôteliers. Les élus doivent sans cesse anticiper… "Il y a une bonne production de déchets qui nous oblige à prévoir la construction de casiers supplémentaires. La durée de vie de ce site c'est 20 ans et 20 ans c'est demain. Il faut qu'on réfléchisse à des solutions pour valoriser les déchets. Pourquoi ne pas en faire de l'électricité. Ça permettrait de réduire nos factures", espère Gaston Tong Sang, maire de Bora Bora. 

Eau, traitement des déchets, l'île pourrait bien être un exemple pour nos voisins du Pacifique. "J'ai d'ailleurs eu l'occasion de le dire aux habitants de Futuna lors de ma visite. Il n'y a pas d'eau potable à Futuna. Par définition, elle aura un coût lorsqu'on l'installera. Ici, le modèle a été trouvé. S'il a été trouvé sur une île aussi reculée, puisqu'on est quand même loin de beaucoup de choses, je pense qu'on peut essayer d'appliquer ce modèle ailleurs", estime le Secrétaire d'État. 

Ces importants investissements sont soutenus par les hôteliers et profitent à l’ensemble de l’île. Si la perle du pacifique détient aujourd’hui le label pavillon bleu depuis 17 années consécutives, c’est grâce à son programme de gestion environnementale.
 

Rédaction web avec Jessica Doucet Tuahu








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017