TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo - Éliane Tevahitua : « L’opposition sait se faire entendre par rapport à une majorité souvent silencieuse »


POLITIQUE - Le Tavini Huira’atira est arrivé 3ème des élections territoriales. Le parti d’Oscar Temaru a recueilli 23.12 % des suffrages en Polynésie et obtient donc huit sièges à l’assemblée. Éliane Tevahitua, représentante du parti indépendantiste à l’assemblée, était sur le plateau du JT jeudi soir, pour analyser ces résultats.


Le Tavini Huira’tira a recueilli un peu plus de 23 % des voix au second tour, ce qui représente huit sièges seulement à l’assemblée. On imagine que vous espériez faire mieux…

Oui, bien sûr, on espérait faire mieux. Mais il n’empêche que la prime majoritaire de 19 sièges est un élément déterminant qui fausse un peu les résultats des élections.

Vous avez fait moins bien qu’aux territoriales de 2013 où, l’UPLD à l’époque, avait recueilli plus de 29 % des suffrages. Qu’est-ce qui selon vous que le parti indépendantiste peine à élargir son électorat ?

Cela est dû au fait que le Tavini Huira’atira ne court que sous sa propre bannière et n’est plus constitué comme à l’époque de l’UPLD, de plusieurs groupes politiques.

Que retirez-vous de ces élections ?

Ce que nous retirons c’est que la campagne s’est quand même bien déroulée. Nous avons mis en avant des choses qui nous paraissaient importantes comme la gouvernance propre et beaucoup d’autres choses comme l’émancipation économique de notre pays au travers du secteur primaire. Nous estimons que ce programme était un bon programme.

Le Tahoera’a envisage de déposer des recours en justice contre les élections. Quelle est la position du Tavini sur ce sujet ?

Libre à n’importe quel groupe de déposer un recours. A notre niveau, les élections se sont déroulées. Le peuple à voter. Nous avons huit sièges. Notre objectif c’est de travailler pour notre population.

Quel type d’opposition compte mener le Tavini et ses huit représentants durant la mandature ?

Comme les cinq dernières années, une opposition constructive. Si nous avons des textes de loi qui vont dans le sens de l’intérêt public, nous voterons favorablement. S’il y a des mesures qui nous paraissent clientélistes ou non fondées, nous nous opposerons ou nous nous abstiendrons.

Comment comptez-vous vous faire entendre en tant que groupe minoritaire ?

L’opposition est très vivace et sait se faire entendre par rapport à une majorité qui est le plus souvent silencieuse.

Allez-vous présenter des candidats à l’élection du président de l’Assemblée, voire à celle du président du Pays ?

Disons que tous les cinq ans, ça fait partie de mœurs. Il est de bon ton de présenter un candidat pour la présidence de l’assemblée mais également celle du Pays.

Cela fait plusieurs années que l’on parle de la succession d’Oscar Temaru. Avez-vous évoqué ce sujet en interne ?

Vous avez vraiment hâte de l’enterrer ! Monsieur Temaru est notre leader. Je souhaite qu’il soit à nos côtés le plus longtemps possible.
C’est quelqu’un qui est prévoyant. Il prépare déjà la future relève avec de nos nouveaux cadres du parti.


 
 




Vendredi 11 Mai 2018 à 12:18 | Lu 1210 fois






Territoriales 2018