SOCIÉTÉ

Vidéo - Du paka en vente libre sur Facebook !


Jeudi 23 Mars 2017 à 19:09 | Lu 13438 fois

DROGUE - Quelques clics suffisent pour acheter son cannabis sur Facebook à Tahiti. Bien que cette pratique soit illégale, près de 1900 internautes se sont inscrits sur un groupe privé de vente de paka.


La vente en ligne de cannabis sur les réseaux sociaux a fait la Une de Tahiti-Infos jeudi. A TNTV, nous enquêtons, depuis janvier dernier, sur un autre groupe fermé. Fermé, mais pas tant que ça : avec un pseudonyme créé pour l'occasion, nous avons été acceptés dans ce groupe en quelques heures par son administrateur.

Nous découvrons alors des centaines de clients à la recherche de drogue, et des dizaines de vendeurs. Ils proposent de tout : sticks, branches, plants en pot, et même de l'ice. Quelques clics plus tard, nous sommes en relation avec un vendeur.

Nous lui donnons rendez-vous dans un parking. En quelques minutes, il nous livre notre commande : quatre sticks de paka. En bon commercial, il ajoute quelques branches gratuites ("c'est Papa Noël", s'amuse-t-il). Moins d'un heure a suffi pour trouver un dealer sur Facebook, commander, se faire livrer et payer un produit illégal.
 

Après une commande sur Facebook, nous avons filmé un achat de paka en caméra cachée
Après une commande sur Facebook, nous avons filmé un achat de paka en caméra cachée
La gendarmerie a-t-elle laissé faire ? Elle ne souhaite pas s'exprimer sur ce dossier, mais selon nos informations, l'enquête est en cours. Et les gendarmes ont tout intérêt à ne pas stopper les activités de la page Facebook : elle leur permet de repérer les dealers, les clients, le type et la fréquence des transactions. Avec un tel outil, les dénonciations ne sont plus nécessaires... "ça facilite notre travail" reconnaît même le Colonel Caudrelier, sans toutefois aborder le fond du dossier.

Et Facebook ? Nous avons contacté la société en métropole. Elle rappelle son règlement: "Nous interdisons toute tentative d’achat, de vente ou de commercialisation de médicaments sur ordonnances, de marijuana, d’armes à feu ou de munitions de la part d’individus". Mais précise aussi que seuls les signalements des internautes peuvent lui permettre de détecter les activités illégales. Aussi surprenant que cela puisse paraître, personne n'aurait donc signalé cette page, qui a connu au moins trois mois d'activité. 

Il faut être bien naïf pour avoir cru possible de vendre et acheter de la drogue sur Facebook en toute discrétion. Selon nos informations, l'enquête a permis de remonter la filière et pourrait conduire rapidement à l'arrestation de plusieurs têtes de réseau, des "gros bonnets" de la vente de paka. 

Une enquête de la rédaction de TNTV








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017