TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo - Du bruit et de la fureur à la marche pour la probité


TERRITORIALES 2018 - Le Tavini organisait une marche, ce samedi matin, pour dénoncer "la corruption et le manque d'intégrité des élus". Si l'invitation à participer à cette marche a été lancée à d'autres partis en lice pour les territoriales, seul les sympathisants du Tavini, plus d'un millier, ont défilé ce matin au son des casseroles.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Cette marche avait pour but de réveiller les consciences au sein de la classe politique sur l’importance de la probité aux yeux des électeurs. La population était donc invitée à marcher, munie de casserole, pour "faire plus de bruit que les casseroles de nos dirigeants".

Le cortège s'était donné rendez-vous à 7h30 à la pointe Hotuarea, pour rallier la stèle de Pouvana’a O’opa, place Tarahoi, tout cela au son des casseroles.
 
Remerciant la police et la mairie de Papeete, une fois n'est pas coutume, "pour la belle balade qu'ils nous ont offerte dans Papeete." Oscar Temaru estime que la mobilisation de ce matin, va donner aux gens à réfléchir."

"Nous en avons marre, plus que marre de laisser notre pays entre les mains de gens qui ont détourné de l'argent public." Puis s'adressant aux personnes massées autour de lui, il cite le nom d'élus Tavini, suivi d'un "n'ont jamais détourné de fonds publics." le tout sous les vivats de la foule.

Trouvant "inadmissible" que certains élus se présentent alors qu'ils ont été condamnés pour des détournements de fonds publics, le leader indépendantiste estime que "Cela suffit. Le 22 avril, c'est le peuple qui doit décider."

De son coté, celui qui, pour beaucoup, représente l'avenir du Tavini, Moetai Brotherson, regrette l'absence d'autres partis à cette marche pour la probité. "C'est un peu paradoxal. Est-ce-que c'est des querelles de chapelle ou le syndrome du -comme c'est pas moi qui a eu l'idée, ce n'est pas bon- je trouve cela stupide." déplore t-il.

Lui qui estime que "Marcher, c'est bon pour la santé politique, et aussi celle du corps et de l'esprit" explique faire cette marche pour participer au réveil des consciences. "On ne fait pas cela pour tenir le compte de nos troupes. Juste pour que les gens se lèvent. Le décompte se fera dans les urnes le 22. En tous les cas je suis satisfait de voir qu'il y a beaucoup de jeunes."
 
Rédaction Web avec Mata Ihorai et Tamara Sentis




Samedi 14 Avril 2018 à 13:36 | Lu 2025 fois






Territoriales 2018