TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vidéo - Digital Festival Tahiti : la Polynesian tech lancée, Mounir Mahjoubi attendu en 2019


WEB ZONE - Le Digital Festival Tahiti s'est déroulé du 24 au 27 octobre. L'événement a té l'occasion d'échanges mais aussi de plusieurs annonces. Bilan de cet événement dans la Web Zone :


Le Digital Festival Tahiti, plus grand événement de Polynésie consacré au numérique, s'est tenu du 24 au 27 octobre à la CCISM et à la présidence. Cette deuxième édition a attiré plus de 2000 visiteurs. 

Le Digital Festival, c'était l'occasion de rencontres entre acteurs du numérique du fenua et d'ailleurs au travers d'ateliers, conférences, démonstrations...  L'événement permet de susciter l'intérêt des Polynésiens pour les nouvelles technologies qui font aujourd'hui partie de notre quotidien, mais aussi d'inspirer.
Kévin Besson, Polynésien à l'origine de LeadBees, la ruche connectée, était de retour au fenua spécialement pour l'occasion. Le jeune homme a intégré en métropole la Station F, grand incubateur de start ups, ces petites entreprises à l'ambition mondiale qui ont pour valeur le numérique.

>>> Lire aussi : Kevin Besson, comme une abeille dans sa ruche à la Station F

Parmi les intervenants étrangers on retrouvait notamment Olivier Palmieri de Ubisoft Montréal, en Polynésie pour la deuxième fois, mais aussi Charlotte Landry et Quentin Warnant créateurs d'Augmenteo qui développe des animation virtuelles, et Paul Duan. Ce dernier, véritable génie dans son secteur, a développé l'application Bob emploi pour aider à trouver du travail. En Polynésie, il est venu apporter son expertise au Sefi. 

>>> Lire aussi : Paul Duan, un prodige du digital au service de l'emploi

La première édition du Digital Festival avait été l'occasion d'annoncer le lancement du premier incubateur de start ups polynésiennes : Prism. Depuis, les choses ont évolué. Prism vient de lancer sa 3e promotion.
Une deuxième étape a été franchie avec l'édition 2018 du Digital Festival Tahiti : le lancement de la Polynesian tech. 

> La Polynesian tech est créée

Il s'agit pour le Pays de poursuivre dans son objectif de développer le digital en Polynésie. La création de cette communauté, avec le soutien de la French tech (une marque collective, initiative du gouvernement central et lancée en 2013) devrait permettre de favoriser davantage l'émergence des start ups locales. 
C'est aussi pour l'Etat une manière de montrer sa présence en terme d'innovation dans la région Pacifique. 

> Le Secrétaire d'Etat chargé du numérique en Polynésie en 2019

Le Digital Festival Tahiti s'est terminé en beauté avec ce lancement et l'intervention par visio conférence du secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi. Il a annoncé sa venue au fenua l'an prochain et a lancé un défi aux startupeurs de Polynésie : lui présenter dans quelques mois des premières réalisations dans le domaine de l'éducation. 
De son côté, lors de sa venue, Mounir Mahjoubi a l'intention de présenter aux entrepeneurs locaux des solutions pour les aider à toucher le marché européen. 

L'intervention du Secrétaire d'Etat a aussi été l'occasion d'une annonce : celle d'une subvention d'Etat exceptionnelle de 10 millions d'euros soit 1.2 milliard de Fcfp pour le câble Natitua dont la pose s'est achevée début octobre à Nuku Hiva. Ce câble permettra aux archipels des Tuamotu et des Marquises de bénéficier du haut débit. 

Manon Della-Maggiora 




Mercredi 31 Octobre 2018 à 13:35 | Lu 4646 fois