SOCIÉTÉ

Vidéo - Des centaines de manifestants à la marche contre l'élevage porcin à Taravao


Samedi 1 Décembre 2018 à 17:49 | Lu 651 fois

ENVIRONNEMENT - Les riverains de la Presqu'île sont toujours farouchement opposés à l'implantation d'un élevage industriel de porcs sur le plateau de Taravao. Ils étaient environ 400 à manifester ce matin pour faire entendre leur inquiétude sur les conséquences sanitaires et environnementales du projet industriel. Et plusieurs élus étaient venus apporter leur soutien.


Le projet d'élevage de près de 2 000 porcs lancé par la Société Civile d'Exploitation Agricole Polycultures de l’homme d’affaires Bruno Wan, continue de susciter la colère des habitants de Tahiti iti. Ils étaient environ 400 à manifester ce samedi matin, pour dénoncer les risques sanitaires et environnementaux de ce projet industriel.

>>> Lire aussi : Elevage porcin à Taravao : rencontre entre les promoteurs et les habitants

"Vous vous rendez compte ?! On veut mettre une porcherie dans cet endroit merveilleux qu'est le plateau ! En plus, qui dit porcherie, dit pollution de la terre, des odeurs..." s'indigne Martine Landé, présidente du collectif de riverains opposé à l’élevage de porcs intensif. 

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Pour soutenir le collectif, plusieurs élus de Taiarapu-Ouest s’était joints à la marche. "On est contre cette porcherie depuis le début" a affirmé Wilfred Tavaearii, maire de Taiarapu-Ouest.

>>> Voir aussi : Vidéo - Animaux en putréfaction et carcasses de voitures : découverte d'une décharge sauvage à Mitirapa

"Même si le projet se fait sur Taiarapu-Est, il y aura un impact sur la commune de To'hotu à Tairapu-Ouest. Nous sommes là pour soutenir ces familles" a déclaré Jonathan Tarihaa, maire délégué de Vairao.

Vidéo - Des centaines de manifestants à la marche contre l'élevage porcin à Taravao
En fin de matinée, Anthony Jamet, le maire de Taiarapu-Est a accepté de rencontrer les manifestants qui lui ont remis un courrier, demandant d’inscrire la question à l’ordre du jour du conseil municipal. La requête a été accordée : "Nous avons pratiquement un mois devant nous puisque l'enquête se termine le 28 décembre. Nous devons définir notre position là-dessus avant la clôture de l'enquête pour aider le commissaire enquêteur à s'appuyer comme il faut. Mais ce qu'il faut rappeler aussi, c'est que la compétence relève du Pays. Nous on émet qu'un avis".

À une quinzaine de mois seulement des élections municipales, cette manifestation est un signal fort envoyé aux élus. Les opposants au projet ne comptent en tous les cas pas en rester là, ils organiseront prochainement une autre marche, cette fois, du coté de Taiarapu-Ouest.
 
Rédaction web avec Mata Ihorai







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018