SOCIÉTÉ

Vidéo- Bientôt une retraite à 62 ou 63 ans ?


Vendredi 20 Janvier 2017 à 18:04 | Lu 11743 fois

SOLIDARITE - Comment combler le trou de la Protection Sociale Généralisée ? Edouard Fritch a évoqué deux grands axes de la réforme de la PSG vendredi : repousser à "62 ou 63 ans" l'âge de départ à la retraite, et retirer certaines pathologies de la liste des longues maladies.


"On peut sans problème travailler jusqu'à 62 ou 63 ans" a assuré vendredi Edouard Fritch, lors de la présentation des projets du gouvernement. A ses côtés, le nouveau ministre de la Santé et de la Solidarité acquiesce : "on a de plus en plus de demandes de prolongations de contrats, au-delà de 60 ans" assure Jacques Raynal.

Repousser cet âge de départ permettrait de renflouer la caisse de retraite, qui n'est assurée que jusqu'en 2018 pour le moment. Mais les syndicats ne seraient pas encore convaincus, selon le gouvernement. 

Dans sa réforme, Jacques Raynal souhaite aussi rééquilibrer le budget de l'assurance maladie. Il envisage d'économiser plus de 400 millions par an, notamment en retirant certaines pathologies de la liste des longues maladies. La lèpre, le psoriasis, mais aussi l'hypertension artérielle, fort répandue en Polynésie. Si elles étaient retirée de la liste des longues maladies, ces pathologies ne seraient plus remboursées à 100%, et coûteraient donc moins cher à la CPS... mais plus aux patients.

Toutes ces mesures seront négociées avec les partenaires sociaux dans les mois qui viennent. La réforme de la PSG sera présentée avant la fin de l'année, a assuré le gouvernement.

Dr Jacques Raynal, ministre de la Santé et de la Solidarité


Côté santé, le gouvernement prévoit aussi de créer une "maison de garde" à l'hôpital. Elle permettrait de soigner tous les patients qui se présentent aux urgences pour de la "bobologie". Le ministre assure que "50 personnes par jour" consultent aux urgences, alors que leur cas ne présente aucun caractère urgent. 

Côté solidarité enfin, le gouvernement prévoit une allocation pour les familles monoparentales , une indemnité pour les familles d'accueil, et un soutien plus marqué aux épiceries sociales.

Mike Leyral







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 17:05 Arue célèbre son 1er Heiva Noera

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017