SOCIÉTÉ

Vidéo - A Pirae, les fortes pluies rouvrent les plaies


Mardi 26 Décembre 2017 à 17:26 | Lu 2207 fois

METEO- Depuis plusieurs jours, le mauvais temps est au rendez-vous sur les îles de Tahiti et de Moorea. Dans les vallées de Pirae touchées par les intempéries de janvier dernier, les habitants craignent de revivre ces mauvais moments.


Dans la vallée de la Hamuta, le bruit de la rivière a redoublé d’intensité ces derniers jours. A cause des fortes pluies, le volume de la rivière a augmenté. De quoi réveiller les craintes chez les habitants de la vallée.

En janvier dernier, cette partie de la commune de Pirae a été beaucoup touchée par les intempéries. De nombreuses maisons ont été détruites, les familles se sont réveillées les pieds dans l’eau et ont dû agir en urgence avant qu’un drame ne se produise.

Georges Apo n’a rien oublié de ces jours-là.  Il réside à côté de la rivière. Depuis 11 mois, chaque averse réveille le traumatisme. Il y a presque un an, sa maison a été inondée. Une chance que son voisin n’a pas eu. Ce dernier a vu son habitation être détruite par les eaux. Georges Apo confie :

« Je ne suis pas tellement tranquille. Quand la pluie commence à tomber, je me méfie depuis ce qu’il s’est passé. Je suis toujours là à regarder le niveau de la rivière. Même s’il y a eu des travaux, ce n’est pas rassurant. »

Son visage se crispe. Après quelques instants d’hésitation, il avoue : 

« Des fois, ça m’empêche de dormir quand la pluie n’arrête pas de tomber. »

Hamuta, Nahoata, Titioro, dans ces vallées, de nombreuses habitations sont construites au bord des rivières. Malgré des travaux pour renforcer les berges, les zones restent dangereuses et ont parfois été déclarées inconstructibles. Attachés à leurs terres et sans autres endroits où vivre, les habitants sont restés là.

D’emblée, ils expliquent ne pas s’inquiéter. Mais quelques minutes plus tard, ils décrivent leurs angoisses lorsque le ciel s’assombrit. Des angoisses qui s’amplifient au même rythme que la pluie gagne en intensité. Les torrents de boue qui ont ravagé la vallée de Nahoata sont gravés dans la mémoire Tarepa Tereopa.

Tarepa Tereopa


Les nouveaux enrochements rassurent certains habitants. Mais dans ces quartiers toujours en reconstruction, les sinistrés du début d’année ont encore besoin de temps pour gommer un peu leur traumatisme… et avec cette nouvelle saison des pluies, tous gardent désormais un œil ouvert sur le ciel encombré et sur les rivières qui se gonflent.
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol et Naea Bennett

Georges Apo









Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Janvier 2018 - 17:48 Prism : la 2e promo a fait sa rentrée

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2018 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017