SOCIÉTÉ

Victimes des essais nucléaires : des médecins experts en Polynésie


Vendredi 19 Octobre 2018 à 16:47

ESSAIS NUCLÉAIRES - Des médecins experts métropolitains seront à Tahiti du 22 au 26 octobre pour rencontrer une trentaine de victimes ou leurs ayant-droit, afin d’établir, pour chaque cas, les préjudices subis.


Crédit photo : WikiImages / Pixabay
Crédit photo : WikiImages / Pixabay
La loi Morin prévoit que toute personne souffrant d’une maladie radio-induite résultant d’une exposition à des rayonnements ionisants dus aux essais nucléaires français peut obtenir réparation intégrale de son préjudice par le versement d’une indemnité. Si elle est décédée, la demande d’indemnisation peut être présentée par ses ayants droit.

>>> Lire aussi : Une victime des essais nucléaires de Moruroa indemnisée après 8 ans de procédure

Le Civen (Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires), autorité administrative indépendante composée de médecins et de magistrats est chargé d’examiner si les demandes remplissent les conditions pour que la personne soit reconnue comme victime et, si elle l’est, décide du montant de l’indemnisation.

Pour chaque personne dont le Civen a reconnu la qualité de victime, une expertise médicale doit être réalisée afin d’estimer le montant des préjudices subis et permettre ainsi au Civen d’arrêter le montant de l’indemnisation. En effet, la loi Morin prévoit une réparation intégrale et non pas forfaitaire des préjudices subis, ce qui impose de réaliser une expertise médicale individualisée pour évaluer chaque préjudice.

>>> Voir aussi : Vidéos - Commission sur le nucléaire : les associations attendent des "résultats concrets"

Face au constat de l'insuffisance du nombre de médecins experts présents en Polynésie pour réaliser ces expertises, et afin de réduire les délais d’instruction, le Civen a sollicité deux médecins experts métropolitains, le Professeur Nicolas Franchitto et le Docteur Georges Benayoun. Ces médecins seront à Tahiti du 22 au 26 octobre 2018 afin de rencontrer une trentaine de victimes ou leurs ayant-droit. Ils établiront pour chaque cas, les préjudices subis.
Avec communiqué de presse







Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Juin 2019 - 17:52 Uturoa fête ses 74 ans

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes