SOCIÉTÉ

Vers une éco-certification de la pêche palangrière polynésienne


Mercredi 11 Janvier 2017 à 14:01 | Lu 1470 fois

RESSOURCES HALIEUTIQUES - Le conseil des ministres s'est réuni ce mercredi. Parmi les points abordés, le lancement de l’évaluation pour l’obtention de l’éco-certification MSC de la pêcherie palangrière au thon de la Polynésie française.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Le projet d’éco-certification de la pêcherie palangrière polynésienne a été initié par le Pays en 2009 afin de répondre à une demande croissante de produits certifiés durables dans le secteur des produits de la pêche. Cette certification permettrait, entre autres, la pérennisation de l’exploitation à long terme des ressources marines polynésiennes, la préservation de l’environnement ainsi que la valorisation des produits de la pêche locale.

Afin de répondre à cette nécessité, le choix de l’écolabel s’est porté sur la certification Marine Stewardship Council (MSC) qui, parmi tous les écolabels disponibles sur le marché, répond le mieux aux exigences de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En mai 2010, une étude de pré-évaluation a conclu que la filière pêche palangrière polynésienne avait effectivement toutes les chances d’obtenir cette certification pour deux espèces principales, le thon germon et le thon à nageoires jaunes, qui représentent à elles seules 90% des exportations locales.
 
Suite à ces conclusions encourageantes, un appel à candidatures a permis en 2016 de désigner l’Organisme d’Evaluation de la Conformité (OEC) Me Certification Limited comme maître d’ouvrage de ce projet afin d’auditer et de constituer le dossier de certification pour la Polynésie française.

Le 13 décembre dernier, Me Certification Limited a officiellement annoncé le début de l’évaluation complète pour le thon germon (Thunnus alalunga) et le thon à nageoires jaunes (Thunnus albacares) de la filière pêche palangrière polynésienne sur le site internet du MSC.
 
Cette annonce sera suivie par une visite et une enquête auprès des armements de la pêcherie palangrière locale dans le courant du mois de janvier. Une fois cet audit réalisé, l’OEC aura jusqu’à mars 2018 au plus tard pour remettre son rapport final et décider si la pêcherie palangrière au thon polynésienne est qualifiée pour obtenir cet écolabel.


A propos du Marine Stewardship ​Council

Le programme de certification et de labellisation MSC reconnaît et valorise la pêche durable. Le label  travaille avec les pêcheries, les entreprises de transformation, les scientifiques et les organisations environnementales pour transformer le marché et encourager les consommateurs à choisir des produits de la mer durables. 
 

Autres points abordés en conseil des ministres

- L’administration polynésienne innove : bilan de la journée du 15 novembre
- Modification des conditions zoosanitaires de l’importation des insectes auxiliaires de culture
- Attribution de lots agricoles à Moorea et Raiatea
- Mesures d’application de la loi du Pays sur les Fondations
- Bilan des concours 2016 et programmation des concours sur la période 2017-2018
- Propriété industrielle : procédure d’alerte auprès de l’INPI au profit des collectivités de Polynésie française 
- Indice des prix : stabilité au cours de l’année 2016
- Point sur l’index du BTP
- Nomination de la Société Civile Professionnelle  "Office d’huissiers de justice Despoir-Buttard"

 







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 06:32 United Airlines volera à Tahiti

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017