TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Vaimalama violemment attaquée dans TPMP : Benjamin Castaldi prend sa défense


Samedi 23 Février 2019 à 10:47

PEOPLE - Miss France 2019 ne se laisse pas faire. La belle affiche un franc-parler qui ne plait pas forcément à tout le monde. Pour le chroniqueur Matthieu Delormeau, la belle vahine n'a été élue que pour sa beauté et son sourire et ferait mieux de se taire...


Vaimalama Chaves a de la répartie. Son franc-parler séduit partout où elle passe. Ou presque. Sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) ouvert à tous vendredi 22 février, le chroniqueur Matthieu Delormeau s'en est violemment pris à Miss France : "Pour moi, cette Miss c'est une Miss à buzz. Elle ne pense qu'à ça pour faire de la télé derrière et elle est là pour représenter la France. Elle a été élue pour être jolie, c'est tout ce qu'on lui demande (...) Quand elle répond : 'Je suis pas là pour que les mecs se br*nlent', tu dois bien parler, tu dois être jolie, (…) t'as été élue parce que t'es belle et que t'as un beau sourire."

Des propos très durs auxquels Benjamin Castaldi a immédiatement coupé court : "Je ne cautionne absolument pas ce que vous dîtes. Quand on lit les propos de Marine Lorphelin, ce qu'elle a vécu après son élection. (…) C'est pas parce qu'elle est Miss France et qu'elle est venue faire un concours de beauté, qu'on doit lui manquer de respect, se jeter sur elle et lui mettre la main aux fesses ! Arrêtez deux secondes Matthieu !" L'animateur de TPMP People a ensuite conclu en précisant que toute agression sexuelle "est punie par la loi". 

Sur les réseaux sociaux, Vaimalama s'est également attirée la colère de certains internautes. Mais sur un tout autre sujet. La belle a posté une photo d'elle dans un monte-escalier avec en légende : "Lentement, mais sûrement ! Je fais les choses à mon rythme mais j’avoue avoir été particulièrement lente cette fois  !". Elle a aussitôt été accusée de se moquer des handicapés. Mais Vaimalama ne s'est pas démontée : "J’ai été hospitalisée et sans possibilité de marcher pendant un mois il y a quelques années. Je sais ce que c’est".