MONDE

Vaccin anti-dengue défectueux : Sanofi va rembourser à Manille les doses non utilisées


Lundi 15 Janvier 2018 à 16:21 | Lu 594 fois

SANTE - Le géant pharmaceutique français Sanofi va rembourser au gouvernement philippin les doses inutilisées d'un vaccin contre la dengue que Manille a suspendu en raison de ses inquiétudes pour la santé publique, ont annoncé lundi les deux parties.


Crédit : TED ALJIBE / AFP
Crédit : TED ALJIBE / AFP
Sanofi a souligné que ce remboursement n'avait rien à voir avec des questions de sécurité et visait à améliorer ses relations avec le ministère philippin de la Santé, qui enquête sur le décès d'une quinzaine d'enfants vaccinés au Dengvaxia.

Les Philippines avaient suspendu en décembre toute vente et distribution du Dengvaxia quand le groupe français avait prévenu qu'il pourrait aggraver la maladie chez les personnes n'ayant jamais été infectées auparavant en cas d'exposition au virus. La campagne publique de vaccination massive de Manille, une première mondiale, avait aussi été suspendue.

Le ministère de la Santé a déclaré dans un communiqué avoir adressé une lettre à Sanofi Pasteur, la division vaccins du groupe, lui demandant le remboursement de 1,4 milliard de pesos (22,8 millions d'euros) de doses non utilisées.
"Notre décision de rembourser les doses inutilisées est sans rapport avec d'éventuelles questions de sécurité ou de qualité du Dengvaxia", a dit Sanofi Pasteur dans un communiqué, sans préciser les montants concernés.
"Sanofi Pasteur espère plutôt que cette décision nous permettra de travailler de manière plus ouverte et plus constructive avec (le ministère de la Santé) pour faire face au climat négatif autour du vaccin contre la dengue aux Philippines aujourd'hui".

Les autorités philippines ont ouvert une enquête sur la mort de 14 enfants figurant parmi les 830 000 ayant reçu le Dengvaxia l'année dernière.
Quand Sanofi avait prévenu que les cas de maladie pourraient se révéler plus sévères chez les personnes jamais exposées, l'opinion publique philippine avait été saisie par la colère et l'inquiétude. Des parents avaient incriminé le vaccin pour le décès de leur enfant et des parlementaires avaient accusé le gouvernement de mettre la santé des gens en danger.

Le ministre de la Santé Francisco Duque a également menacé de poursuivre le groupe français en justice. Celui-ci a assuré que d'éventuels cas sévères de dengue ne seraient pas mortels.
"Sanofi Pasteur est convaincu que ce climat est dû à un malentendu sur les bénéfices et les risques associés au vaccin contre la dengue", ajoute le communiqué. "Les bienfaits généraux de la vaccination contre la dengue "restent positifs dans des pays" où la maladie est "très endémique comme les Philippines", ajoute le texte. 
AFP







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 09:51 La mobilisation des "gilets jaunes" s'essouffle

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018