CULTURE

Une mission d'exploration pour comprendre l'océan autrement


Dimanche 5 Février 2017 à 09:22 | Lu 1999 fois

ART CONTEMPORAIN - C'est une mission hors du commun qui s'achève au fenua. Plusieurs artistes internationaux, des chercheurs, des scientifiques, des marins, viennent de quitter les Marquises où ils ont passé deux semaines à bord du Dardanella.


Francesca Von Habsburg et la TBA 21 - Crédit photo TBA 21
Francesca Von Habsburg et la TBA 21 - Crédit photo TBA 21
The Current : c'est le nom de l'expédition conduite par Francesca  Von Habsburg. Cette archiduchesse autrichienne, collectionneuse et amatrice d'art, s'intéresse à la façon dont l'histoire de l'évolution s'est accélérée, ces dernières décennies.

Le changement climatique en est l'une des illustrations. Alors que nous y contribuons à hauteur de 2% en moyenne, nos îles en subissent 98% des effets.

Pour la collectionneuse, le Pacifique constitue donc un terrain propice pour mieux comprendre cette super évolution et comment nos populations s'y adaptent tout en conservant leur patrimoine.

Francesca Von Habsburg espère permettre de comprendre l'océan autrement :"On est ici pour observer l'impact des humains sur l'océan, et leur relation avec l'océan. C'est notre mission de faire comprendre son importance, et créer de nouvelles formes d'interactions", explique Stefanie Hessler, commissaire d'exposition de l'archiduchesse. 

 

Francesca Von Habsburg
Francesca Von Habsburg

Crédit photo : Thyssen-Bornemisza Art Contemporary
Crédit photo : Thyssen-Bornemisza Art Contemporary
Des artistes contemporains d'envergure internationale comme l'argentin Eduardo Navarro et le danois Tue Greenfort y participent... Avec eux, un plasticien Polynésien : Alexander Lee... Il va contribuer à une exposition collective à Vienne, en juin, et a déjà produit quelques impressions : "J'ai fait des impressions de pétroglyphes dans les îles Marquises. J'ai une relation à l'impression. Déjà par le tapa, les pareos qu'on faisait à la maison aussi, l'utilisation des motifs végétaux pour représenter notre monde... le fait de documenter ces représentations traditionnelles ou plus anciennes, c'est pour moi aussi une façon d'essayer de citer ces sculpteurs ou ces graveurs anciens dans une réflexion contemporaine. C'est : "qui sommes nous aujourd'hui, que devenons nous, où allons nous et qu'est-ce que ça veut dire pour nous aujourd'hui". 

Prochaine étape de cette expédition qui s'achèvera en 2018 : Fidji. Des artistes de l'association locale Orama studio ont été contactés pour y participer. 
 
Laure Philiber
 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB