MONDE

Une baleine et 27 dauphins retrouvés morts sur une plage en Australie


Jeudi 29 Novembre 2018 à 11:59 | Lu 198 fois

AUSTRALIE - Vingt-huit cétacés ont été retrouvés morts sur une plage de l'extrême sud-est de l'Australie, ont annoncé mercredi les autorités, quelques jours après un échouement encore plus massif, et également inexpliqué, en Nouvelle-Zélande.


(Crédit photo : Handout / PARKS VICTORIA / AFP)
(Crédit photo : Handout / PARKS VICTORIA / AFP)
Le pilote d'un avion privé survolant le Parc national de Croajingolong, dans l'État de Victoria, a dénombré mardi après-midi échoués sur une plage 27 globicéphales, également connus sous le nom de "dauphins-pilotes", et une baleine à bosse. Des responsables du parc se sont ensuite rendus mardi sur la plage, où ils ont vu que huit cétacés étaient encore en vie, bien que dans un état critique. Quand ils y sont retournés mercredi, tous étaient morts. Les autorités pensent que la baleine à bosse s'est échouée bien avant les "dauphins-pilotes".

>>> Lire aussi : Vidéo - Près de 150 dauphins meurent sur une plage néo-zélandaise

Gail Wright, de l'administration des parcs du Victoria, a indiqué que des prélèvements étaient en cours pour espérer y voir plus clair sur les raisons de cet échouement. "C'est un des grands mystères, on ne sait pas ce qui les provoque", a-t-elle déclaré, en indiquant qu'il s'agissait probablement, en termes de nombres, de l'échouement le plus important dans cette partie de l'Australie depuis les années 1980.

> Les causes des échouements encore inconnues

(Crédit photo : Handout / PARKS VICTORIA / AFP)
(Crédit photo : Handout / PARKS VICTORIA / AFP)
Samedi, 145 "dauphins-pilotes" avaient été découverts par un randonneur sur une plage de l'Île Stewart, dans le sud de la Nouvelle-Zélande. La moitié des animaux, qui étaient encore vivants, avaient dû être euthanasiés, l'éloignement du lieu de leur découverte rendant impossible toute opération de remise à flot des cétacés.

Les causes précises des échouements sont inconnues. Ils peuvent être dus à des maladies, à des erreurs de navigation, à la marée descendante, à une météo défavorable ou au fait d'être poursuivi par un prédateur.

Rédaction web avec AFP








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 09:51 La mobilisation des "gilets jaunes" s'essouffle

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018