SOCIÉTÉ

Une Enquête exclusive plus réaliste que son teaser


Lundi 4 Juin 2018 à 14:53 | Lu 6821 fois

TELEVISION - Un résumé sensationnaliste pour annoncer un magazine sur la Polynésie : il n'en fallait pas plus pour affoler les réseaux sociaux, qui n'en demandent pas tant. Cette Enquête exclusive, diffusée hier sur M6 et ce soir sur TNTV, mérite pourtant qu'on s'y arrête. Explications.


L'équipe d'Enquête exclusive était en Polynésie en début d'année. Prison de Papeari, record du monde de ukulele, visite de Maiao, de Tetiaroa, quartiers défavorisés de Papeete : les journalistes ont tourné plusieurs sujets pour réaliser leur magazine. En Polynésie, on attendait sa sortie avec impatience. 

Et la semaine dernière, le fenua a découvert le résumé concocté par M6 : "À vingt-quatre heures d'avion de Paris, la Polynésie française compte 118 îles, parmi les plus belles au monde. Un territoire plus vaste que l'Europe (5,5 millions de kilomètres carrés) et une destination paradisiaque, avec ses lagons bleus translucides, pour les 200 000 touristes qui viennent chaque année passer leurs vacances dans cette France du bout du monde. Mais à Papeete, sur l'île de Tahiti, deux mondes à part se côtoient sans jamais se mélanger : d'un côté, les Blancs (surnommés les «Popa'a») qui tiennent l'économie, et de l'autre, les Polynésiens, qui vivent dans les bidonvilles avec à peine de quoi vivre (sans allocations ni chômage)"

Un court texte qui a créé la polémique sur la toile polynésienne. Des internautes critiquant le présentateur et les journalistes en quête de "sensationnel". 

Le reportage a été diffusé dimanche sur M6. Les commentaires sont depuis moins virulents : "Très bon reportage au final", "encore des gens qui ont râlé sans avoir vu le documentaire". 

L'équipe d'Enquête exclusive montre effectivement plusieurs facettes de la Polynésie. Les journalistes ont passé une nuit à Maiao, l'île pourtant interdite aux étrangers. Un séjour exceptionnel. Ils se sont également rendus aux Marquises, pour parler de l'isolement des archipels éloignés. 

Le reportage montre également les quartiers défavorisés de Papeete et présente les faits : plus de la moitié des Polynésiens vivent en-dessous du seuil de pauvreté. 

Les journalistes traitent des sujets légers (car bass, record du monde), comme plus sérieux (drogues, prostitution), avec des intervenants de tous bords : forces de l'ordre, Polynésiens, Popa'a... L'aspect touristique n'est pas en reste avec un reportage à Tetiaroa, dans l'hôtel The Brando. Beaucoup de sujets sont abordés en une heure. Et si on peut parfois regretter le manque d'approfondissement puisque les sujets s'enchaînent, le reportage est assez proche de la réalité. 

Mais que s'est-il passé ? Selon nos informations, le résumé du reportage a été publié par la communication de M6 sans consulter les journalistes, et sans visionnage préalable. Ce qui donne un texte en décalage avec le contenu réel du documentaire. 

En somme, "beaucoup de bruit pour rien" comme l'a fait remarquer Alexandre Taliercio dans son édito sur Radio 1. Pour en juger par vous-mêmes, on vous donne rendez-vous ce lundi à 21h10 sur Tahiti Nui Télévision pour la diffusion du reportage. 
 
Rédaction web




 






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | RUSSIE 2018 | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | POLITIQUE | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | MissDragon2018