SOCIÉTÉ

Under the pole III : 18 mois pour tout savoir sur les coraux de Polynésie française


Samedi 11 Août 2018 à 14:51 | Lu 2889 fois

RECHERCHES – C’est parti pour plus d'un an d’exploration scientifique des coraux profonds et supers-prédateurs de Tahiti et ses îles. La goélette d’expédition Why va larguer les amarres dans les jours qui viennent.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Premier arrêt : Moorea. L’équipe d’Under the pole III naviguera ensuite jusqu’à Bora Bora, les Tuamotu, puis les autres archipels de Polynésie française, à bord de la goélette d’expédition Why. Objectif : plonger au cœur de l’océan Pacifique pour étudier les coraux mésophotiques, profonds, les raies et les requins.

Une telle expérience n’a jamais eu lieu en Polynésie française. Ghislain Bardout, chef d’expédition, explique : "Depuis 10 ans, nous menons des programmes en Arctique. Nous avons décidé pour la première fois d’aller en Antarctique avec notre programme Under the pole et tout cela, nous faisait traverser le Pacifique."

> Aller plus loin

L’équipe a décidé de faire escale au fenua pour y mener une étude en partenariat avec le Criobe. Pendant 18 mois Ghislain Bardout, son épouse Emmanuelle Périé-Bardout, et les membres de l’expédition von travailler sur les coraux mésophotiques, profonds mais aussi les raies et les requins. "C’est une expérience sans précédent parce que c’est difficile de travailler en profondeur. La logistique reste compliquée, il faut des plongeurs expérimentés…"

Laetitia Hedouin, chargée de recherches au Criobe confirme : avoir l’équipe d’Under the pole va permettre au centre d’aller plus loin. Jusqu’ici, leur champ d’actions se limitait à 30 mètres. Elle indique : "C’est une aubaine pour nous car l’équipe a des plongeurs spécialisés des profondeurs. Nous, nous n’avons pas les compétences. Ils seront nos yeux et nos bras pour récupérer des échantillons jamais collectés et vont nous permettre de mieux connaître la richesse des fonds sous-marins…"

> Des coraux malmenés à la surface ?

L’étude menée doit permettre de faire un inventaire des coraux et de mieux connaître les espèces qui vivent en Polynésie française, mais pas seulement. Le chef d’expédition ajoute : "Ensuite on travaille sur une idée selon laquelle certaines espèces de coraux pourraient se développer plus en profondeur quand elles sont malmenées à la surface : activité humaine, le réchauffement des océans…"

Une fois toutes ces données recueillies, le Criobe sera chargé de les analyser et de les vulgariser. Ces observations pourraient permettre d’orienter les politiques publiques de protection de l’environnement et de guider les associations dans leurs actions. Ghislain Bardout précise : "La finalité, c’est de bien comprendre, bien caractériser les récifs de Polynésie française et peut-être demain, initier des aires marines protégées mais protégées de manière intelligente…"

Après ces 18 mois de recherches, Under the pole restera en Polynésie pour une autre expérience intitulée Capsule. Le programme doit débuter en août 2019 pour une durée de quatre mois. L’équipe sera focalisée sur une île et sera immergée pendant plusieurs jours sous la mer. L’étude portera sur le récif dans cette zone et permettra, une nouvelle fois, d’aller plus loin.
 
Rédaction web avec Matahi Tutavae

Une projection à Moorea

Mercredi 15 août à Moorea 

- 17h30 - 19h30 : projection gratuite et ouverte au grand public (dans la limite des places disponibles) du documentaire « Lumière sous l'Arctique » et conférence de Laetitia Hédouin (chargée de recherche CNRS au Criobe), d'Emmanuelle Périé-Bardout et Ghislain Bardout au Criobe (BP 1013, Papetoai, 98729 Moorea).







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018