SOCIÉTÉ

Un sit in pour libérer les poissons du port de Papeete


Samedi 24 Novembre 2018 à 17:04 | Lu 761 fois

ENVIRONNEMENT - Ce samedi matin, les associations de protection de l’environnement dont Collectif L214, Sea Shepherd, SPAP, ARPAP, Tia’i Fenua et la fédération des Associations de Protection de l’Environnement ont organisé un sit-in à la marina de Papeete. Elles demandent depuis déjà plusieurs semaines, le retrait des parcs à poisson. Un rassemblement qui n’a pas rassemblé beaucoup de monde, mais qui a attiré l’attention des automobilistes et passants.


Crédit photo: DR
Crédit photo: DR
Ils ont lancé une pétition en octobre et demandent à ce que les poissons des parcs de la Marina de Papeete soient libérés. Mais n’arrivant pas à se faire entendre du Port Autonome, ils ont décidé de passer à l’action. Une quarantaine de manifestant s’est réuni ce matin le long de la Marina avec leurs pancartes, certains menaçant même de se mettre à l’eau pour découper les cages eux même.
 
Les associations s’inquiètent des conditions dans lesquelles évoluent les poissons, des conditions qu’ils jugent inhumaines. Le parc se situe juste au niveau de deux exutoires des eaux pluviales de la ville de Papeete. Et selon les associations, les mois à venir seraient déterminants. "Sur les réseaux sociaux un groupe qui compte plus de 4 000 personnes s'est déclaré contre le parc à poissons et souhaite leur libération. si jamais le Port autonome reste sourd à nos revendications, pas mal de personnes sont prêtes à plonger et couper les cages pour libérer les poissons", assure Moana Van Der Maesen, président de l’association « Nana sac plastique ». Bien que peu enclin à ce type d'action, il estime que sur le nombre de personnes inscrites sur la page FaceBook certaines n'hésiteront pas à franchir le pas.
 
Pour lui, si la situation perdure pas mal d'actions pourraient être envisagées. "Je vais pas annoncer à la télé ce que l'on compte faire, mais on a pas mal d'idées en cours. Notre but est de réveiller les consciences. Nous sommes de plus en plus nombreux et cela va monter en puissance jusqu'à ce que l'on soit entendu et que l'on réussisse à faire libérer ces poissons."
 
La rédaction de TNTV a tenté de contacter les services du port autonome mais sans succès, le directeur étant en métropole, tout comme le ministre de l’équipement que nous avons joint par téléphone. Le port autonome indique sur son site qu’une « étude sur les perspectives d’évolution du parc sera lancé fin 2018 dans le but d’améliorer l’habitat » de ces poissons.
 
 
Rédaction web avec Hitiura Mervin.    






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018