SOCIÉTÉ

Un cachalot s'est échoué à Tahaa


Mercredi 15 Novembre 2017 à 16:53 | Lu 7042 fois

ANIMAUX - Une distance de sécurité de 200 mètres doit être respectée autour du corps de l'animal en décomposition, pour des raisons sanitaires.


Un cachalot adulte (Physeter macrocephalus) s'est échoué à Tahaa. L’association de protection des mammifères marins Mata Tohora a été prévenue ce mercredi matin. Elle est a en charge le suivi et la gestion des échouages en Polynésie, sous autorisation de la direction de l’Environnement. Mata Tohora a mis en place la procédure échouage en déplaçant des personnes sur place afin de vérifier avant tout si l’animal est vivant ou mort. 

Le cachalot était coincé sur le récif entre deux motus près d'une pension de famille. Il était mort à l’arrivée de la gendarmerie de Tahaa. L'animal mesure 12.3 mètres et pèse pas moins de 20 tonnes. Selon l'association, il serait mort depuis plusieurs jours et victime d'attaques de requins. 

La direction de l'Environnement rappelle que même mort, un cachalot est une espèce protégée et donc tout prélèvement (dents notamment) est strictement interdit.
 L’évacuation de la carcasse, une opération très délicate, est de la responsabilité de la commune.

Avec la chaleur et les gaz de décomposition, une petite explosion a eu lieu au niveau de l'abdomen de l'animal.  Un périmètre de sécurité a été mis en place autour du cachalot. La population est invitée à respecter une distance de 200 mètres. 
La baignade est interdite dans les eaux environnantes pour des questions de salubrité et de sécurité. Les carcasses en putréfaction hébergent un réservoir bactérien important, rappelle Mata Tohora.  
Des micro-organismes pathogènes portés par les mammifères marins nécessitent une attention. L’accès est donc interdit à toute personne non autorisée par la direction de l’Environnement ou le Réseau Local d’échouage. 

Mata Tohora rappelle par ailleurs qu’il est très important que toute personne témoin d’un échouage d’un animal vivant ou mort prévienne l’association ou les autorités afin qu'elles puissent organiser au plus vite les différentes opérations soit de sauvetage soit d’évacuation de la carcasse. 

Les cachalot vivent de préférence en eaux profondes. Les femelles et les jeunes nagent toute l’année dans les eaux tropicales et subtropicales. Les mâles adultes sont solitaires et migrent de novembre à juin (été austral) dans les eaux polaires. Des côtes (quelques kilomètres) au large, selon l'association.
 

Rédaction web 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017