FAITS DIVERS

Un adolescent se tue en vélo : 23ème mort sur les routes


Mercredi 20 Décembre 2017 à 17:00

ACCIDENT – Un jeune homme de 17 ans a perdu la vie dans un accident, ce mercredi, alors qu'il circulait sur son vélo à Faaone. Il s'agit du 23 eme décés sur les routes du fenua depuis le debut de l'année.


C’est une terrible loi des séries. Depuis le week-end dernier, trois personnes ont perdu la vie dans des accidents.

La derniere victime en date est décédée ce mercredi en début d'après-midi à Faaone. Il s'agit d'un adolescent de 17 ans qui était en train de faire du vélo. Selon les forces de l'ordre, ce dernier descendait une pente à vive allure alors que son vélo n'est pas équipé de freins. Le conducteur du véhicule devant lui a freiné pour éviter un autre cycliste. 

L'adolescent, dans l'impossibilté de freiner, a posé un pied sur la voiture et l'autre sur le parapet en béton en bordure de route, ce qui a provoqué sa chute. Le garçon de 17 ans est mort à l'hôpital de Taravao. 

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame. 

Mardi soir, une femme de 43 ans est également morte à Teva i Uta. Le conducteur de la voiture dans laquelle elle se trouvait s’est assoupi et a perdu le contrôle de son véhicule.

Suite à ces accidents, le haut-commissaire René Bidal, s’est fendu d’un communiqué :

« Ces événements tragiques qui endeuillent de nombreuses familles à la veille de Noël m’incitent à rappeler à l’ensemble des usagers de la route les règles de conduite qui sont aussi des règles d’attention et de prudence, alors que débutent les congés et les fêtes de fin d’année. »

Des chiffres alarmants

Le représentant de l’Etat a indiqué que sur les 23 victimes, plus de la moitié étaient des usagers de deux-roues. 26 % d’entre eux étaient des jeunes de moins de 25 ans.

« Plus de deux tiers (65%) de ces accidents mortels sont liés à la consommation d’alcool et/ou de produits stupéfiants. »

Dans son communiqué, le haut-commissaire précise que les comportements dangereux sur les routes restent très fréquents.

Depuis début 2017, plus de 1500 conducteurs ont été contrôlés en état d’ébriété ou positifs aux stupéfiants. 3000 excès de vitesse ont été constatés. 1000 personnes se sont vues arrêtées alors qu’elles n’avaient pas leur permis de conduire.

René Bidal conclut :

« Aussi, j’ai demandé aux forces de l’ordre de renforcer encore leur présence sur les routes de Polynésie française en ces périodes de fêtes de fins d’années, en faisant porter l’effort, plus particulièrement, sur les contrôles d’alcoolémie et les dépistages de stupéfiants. »
 
Rédaction web avec communiqué
 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes