FAITS DIVERS

Trois ans de prison ferme pour un pédophile récidiviste


Mardi 26 Septembre 2017 à 16:56 | Lu 5176 fois

JUSTICE – Un homme de 43 ans a été condamné, ce mardi par le tribunal correctionnel, à cinq ans de prison dont trois ferme pour des agressions sexuelles commises sur deux de ses nièces, âgées d’une douzaine d’années au moment des faits, fin 2007. Le quadragénaire avait déjà écopé d’une peine de dix ans de détention en 2009, pour des viols sur sa belle-fille.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
A la barre, l’homme qui comparaissait libre, n’a cessé de nier les agressions, évoquant de simples "jeux" avec les deux adolescentes, consentantes selon lui.

Des activités qui consistaient à leur "toucher les seins et les fesses" à la moindre occasion, selon le président du tribunal. L’instruction a pourtant démontré que l’oncle avait eu une relation complète avec l’une des deux victimes.

Son attitude de déni, tout au long des débats, a irrité l’avocat des deux plaignantes : "Qui est libre aujourd’hui ? Un pédophile ou un gentil tonton victime de deux jeunes trainées ? Il dit qu’elles mentent (….) Il y en a une, au fond de la salle, de petite trainée qui prend un coup supplémentaire aujourd’hui en entendant son gentil tonton. Nous avons affaire à un menteur, quelqu’un qui n’assume pas".

"Elles passeront une vie de morts-vivants. Voilà ce que vous avez provoqué, monsieur, sur ces deux victimes", a martelé, dans la foulée, le procureur de la République, en rappelant au prévenu les dommages irréversibles que causent les violences sexuelles sur celles qui les subissent.

Et le représentant du parquet d’enfoncer le clou, en demandant sept années d’emprisonnement à l’encontre de l’oncle : "Vous êtes un être particulièrement dangereux (…) Dès que vous pouvez vous isoler avec une jeune femme mineure, vous ne pouvez plus maitriser vos pulsions pédophiles".

Le quadragénaire a finalement écopé de trois années ferme de détention mais sans mandat de dépot immédiat à la maison d’arrêt. Son nom sera en outre inscrit au fichier national des auteurs d’infractions sexuelles. Il devra enfin verser 500 000 et un million de Francs de dommages et intérêts à ses victimes.
 
J-B. Calvas







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017