FAITS DIVERS

Trafic de fausse monnaie : des peines de 6 mois à 3 ans ferme


Lundi 11 Mars 2019 à 17:10

JUSTICE - La seule femme impliquée dans ce trafic a été incarcérée. Les peines vont de 6 mois avec sursis à 3 ans de prison ferme. Sur les 9 prévenus jugés aujourd’hui, 6 sont repartis derrière les verrous.


Archives Tahiti Nui télévision
Archives Tahiti Nui télévision
C’est la première fois depuis leur comparution immédiate le 7 février, que les prévenus se retrouvaient face à face. Un mois de délai pour laisser le temps à chacun de préparer sa ligne défense. Et si tous ont confirmé leur implication dans la production et la mise en circulation des faux billets de 5000 à 10 000 Fcfp, les déclarations n'ont pas été les mêmes quant à l’implication de Diane Poroi, dénoncée pendant les auditions comme étant la commanditaire. Pour Me Smaïn Bennouar, la seule femme de l'affaire "s'est présentée sous un jour très défavorable, c'est-à-dire qu'elle prônait des versions différentes et le fait que d'autres personnes détenues témoignent à la barre en disant le contraire et abondent dans son sens, laissait apparaître qu'elle avait un rôle nettement plus important."

"On a bien compris avec les déclarations des uns et des autres que finalement, chacun a été entendu dans son coin dans le cadre d'une garde à vue et pensait éventuellement qu'ils avaient été mis en cause par les autres prévenus. Dans ces cas là chacun cherche à sauver sa peau, c'est humain, mais en discréditant les autres personnes. Or, ce n'est pas forcément la réalité du dossier", a estimé de son côté Me Sandra Boulleret avocate de la femme. 

Crédit Tahiti Nui télévision
Crédit Tahiti Nui télévision
Le juge est passé outre la peine de sursis demandée par le Procureur de la République à l’encontre de la jeune femme, maman depuis quelques semaines seulement. "On a eu un jugement un peu inférieur à ce que demandait le procureur de la République, très légèrement inférieur, mais qui à mon goût est toujours trop fort. C'est malheureusement le prix à payer lorsqu'on défie l'autorité de l'État. C'est un peu ça qu'ils paient : avoir défié l'autorité de l'État en essayant de falsifier des billets", a réagi Me Bennouar. 

En rendant son verdict, le juge a surtout insisté sur la gravité des faits qui ont provoqué un trouble certain à l’économie du pays. Des peines qui restent toutefois bien en dessous des 10 ans encourus pour ce type d’infraction.

Rédaction web avec Jeanne Tinorua et Naea Bennett







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 16:17 Le fare va’a de Tehoro vandalisé

Mercredi 22 Mai 2019 - 16:14 Angélina : une mort d'origine accidentelle

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes