SOCIÉTÉ

Trafic aérien : French Bee frappe fort au mois de juin


Lundi 30 Juillet 2018 à 18:01 | Lu 6777 fois

AERIEN - La société Aéroport de Tahiti a publié les chiffres du trafic aérien du premier semestre de cette année. Ils ont progressé de 5,6% sur les vols internationaux. L’arrivée de la compagnie low-cost y contribue, bouleversant les équilibres. Ce n’est pas fini : United Airlines étant attendue en octobre prochain.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
La direction d’ADT se frotte les mains. Depuis le début de l’année, 613 000 passagers ont été accueillis à Tahiti Faa’a. Ce sont surtout les vols internationaux qui participent à cette croissance, enregistrant à eux seuls une progression de 5,6%.

L’arrivée récente de French Bee y contribue. En quelques semaines, la compagnie low-cost s’est fait sa place.

Au mois de juin, son premier de pleine activité, elle s’est emparée de 10 % des parts du marché en transportant 5 700 passagers.

Eric Dumas, directeur général d’ADT, analyse : "La compagnie s’est plutôt bien comportée avec un taux de remplissage de 63%, ce qui est conforme aux prévisions qu’on avait fait…"

> Air France et ATN en recul

Cette percée a eu des répercussions sur les deux compagnies historiques : Air France et Air Tahiti Nui. Au mois de juin, la première enregistre une diminution de plus de 11 % de son nombre de passagers.

La compagnie au tiare résiste mieux avec une baisse de 3,6 %. Eric Dumas continue : "On a pu voir que Air France avait éprouvé quelques pertes de passagers. Air Tahiti Nui un peu moins. Mais il faut avoir en tête que la perte des passagers n’intervient que sur le mois de juin. Les six premiers mois de l’année avaient été positifs pour ATN, un peu moins pour Air France."

Sur le premier semestre, ATN progresse de 2,8% contrairement à Air France qui recule de près de 5%, perdant 1900 passagers. L’arrivée au mois d’octobre de United Airlines devrait encore compliquer les choses bien qu’elle ne desservira que quelques mois par an la Polynésie.


> L’arrivée de United à prévoir

Mais la compagnie américaine cible une clientèle similaire à celle d’Air Tahiti Nui et d’Air France, selon le directeur général d’ADT, contrairement à French Bee qui joue la carte du low-cost. Le directeur d’ADT reprend : "United va intervenir sur un segment beaucoup plus élevé en termes de qualité de service. United a une business class qui est assez réputée aux Etats-Unis. Là, l’attaque est plus frontale sur les segments Air France et Air Tahiti Nui. L’impact sera différen.t. Je pense qu’il sera supérieur à ce que French Bee est en train de faire sur Tahiti."

 Contactée, la direction d’Air Tahiti Nui ne partage pas cette analyse et se dit sereine pour la suite. Quant à celle d’Air France : elle reconnait que les mois à venir s’annoncent difficile.

Selon elle, il faudrait que la Polynésie accueille entre 20 et 40% de touristes supplémentaires pour que toutes les compagnies tirent leur épingle du jeu. Ce qui parait difficilement réalisable. Mais la direction d’Air France assure qu’elle s’adaptera pour rester attractive.
 
J-B Calvas 








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Août 2018 - 18:12 Comment protéger son enfant sur Internet ?

Lundi 20 Août 2018 - 17:55 Dengue 2 : l'alerte sanitaire a été levée

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018