SOCIÉTÉ

Teva Sylvain veut racheter la rotative de la Dépêche de Tahiti


Lundi 18 Juin 2018 à 16:58

MEDIAS - L’homme d’affaires a plusieurs projets, dont la création d’un hebdomadaire d’informations générales.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
« Il faut une presse différente de celle qui existe aujourd’hui. Une presse qui défende les Polynésiens». Vingt-cinq ans après la Tribune, Teva Sylvain veut replonger dans l’aventure des médias. Patron de Pacific Promotion, le photographe autodidacte, également dans le business du solaire, s’est porté candidat pour racheter la rotative de la Dépêche de Tahiti, mise en liquidation judiciaire le 26 mars dernier.

Teva Sylvain entend créer un hebdomadaire d’informations générales qu’il ferait imprimer sur la rotative aujourd’hui à l’arrêt. « Mais pour cela je dois voir Dominique Auroy, explique-t-il. J’ai besoin d’avoir des garanties sur le bail des locaux de la Fautaua. Ce bail tel qu’il est rédigé aujourd’hui est trop restrictif et ne me convient pas. » Il espère notamment installer des panneaux solaires afin de faire tourner l’imprimerie.

Car, derrière la création de cet hebdo, Teva Sylvain a d’autres projets. Il espère dans un deuxième temps pouvoir renégocier avec le patron du groupe la Dépêche l’impression du quotidien payant actuellement imprimé à Papara sur la rotative de son concurrent, le groupe d’Albert Moux. Et pourquoi pas, même, négocier ensuite le rachat du journal de Dominique Auroy, qui se trouve aujourd’hui en redressement judiciaire.

LIRE AUSSI >>>  La Dépêche de Tahiti placée en redressement judiciaire

Pour l’instant, il a fait une proposition au juge-commissaire du tribunal de commerce pour la rotative. Environ 3 millions de francs selon nos informations. « J’ai également rencontré les anciens employés de l’imprimerie de la Dépêche et discuté avec Cyril Le Gayic », explique-t-il. Car, pour faire marcher sa rotative, Teva Sylvain souhaite réembaucher une partie du personnel aujourd’hui sur le carreau.

Si Teva Sylvain n’arrive pas à s’entendre avec Dominique Auroy et/ou que son offre n’est pas acceptée par le tribunal de commerce, la rotative sera alors vendue aux enchères.
Bertrand Parent







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juin 2019 - 11:47 Matahari Bousquet à la découverte de Makatea

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes