TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Territoriales : le Tahoeraa présente "12 actions d'urgence"


ELECTIONS - "Ce que je dis, je le fais". C'est avec ce slogan que le parti de Gaston Flosse a présenté ce vendredi ses "12 actions d'urgence" avec pour axes principaux : travail, logement, famille.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
"Nous avons passé nos soirées à visiter les populations les plus déshéritées, dans la détresse, a assuré Gaston Flosse aux médias ce vendredi en conférence de presse. Nous nous sommes rendus compte que le premier grand mal du Pays c'est le manque d'emploi. D'où cette première page de notre profession de foi : travail. (...)" 
Travail, logement, famille sont les 3 grands axes choisis par le Tahoeraa pour son programme. Le parti orange a présenté 12 "actions d'urgences". 


Côté travail, le parti de Gaston Flosse propose de créer un "Contrat d'apprentis salariés" en faveur des personnes sans emploi de 18 à 60 ans. Le Tahoeraa prévoit que ce contrat remplace le CAE "et toutes les autres mesures d'emplois aidés à l'exception du CVD et du chèque service. Les bénéficiaires, affiliés à la CPS, percevront un salaire de 125 000 Fcfp/mois brut. Pour bénéficier de ce contrat, il faudra être sans emploi depuis 6 mois et sans revenu et être inscrit au Sefi. Cette mesure devrait coûter 6 à 7 milliards de Fcfp par an au Pays. 

Côté Famille, le parti orange prévoit que les mères de famille percevront une indemnité équivalente au seuil de pauvreté, soit 48 692 Fcfp arrondis à 50 000 Fcfp / mois à laquelle s'ajouteront les allocations familiales de 10 000 Fcfp par enfant et par mois. Pour bénéficier de l'indemnité, il faudra être inscrit à la direction des Affaires sociales, que les revenus du foyer soient égaux ou inférieurs au Smig. Il est prévu que cette indemnité soit également attribuée aux familles mono parentales et jusqu'à la majorité des enfants sauf s'ils arrêtent leurs études. Cette mesure devrait coûter entre 8 et 10 milliards au Pays selon le parti orange. 

Autre action pour la famille : la cantine gratuite  pour les enfants du primaire. 

Côté logement, le Tahoeraa propose la vente de terres domaniales ou des terrains à acquérir par le Pays. Les terres seront vendue entre 8000 et 10000 Fcfp le mètre carré. Les intérêts des prêts seront pris en charge par le Pays. La condition pour bénéficier de cette mesure ? Être mariés ou en concubinage et disposer d'un revenu du foyer égal ou inférieur à deux Smig soit 305 828 Fcfp. 

Sur le pouvoir d'achat, nous l'avions annoncé, Gaston Flosse propose un tarif unique de 100 Fcfp pour les transports en commun. Une mesure qui coûterait au Pays environ 1.3 milliards de Fcfp. 

Le leader du Tahoeraa souhaite également faire bénéficier à la population d'appels gratuits sur téléphone fixe, de SMS gratuits et d'un internet à 1000 Fcfp / mois... Ainsi qu'une connexion gratuite de 18 h à 6h du matin pour les étudiants jusqu'à 25 ans. 

Dans les archipels, le Tahoeraa souhaiterait faire passer le prix du coprah de 140 à 150 Fcfp le kilo. Le parti prévoit un programme de régénération de la cocoteraie et la création d'un ministère des archipels chargé de  leur développement et de l'égalité des territoires. 

Pour les communes, le parti de Gaston Flosse propose que la participation du Pays au FIP soit porté de 17 à 20 % "à condition toutefois que l'Etat y apporte sa contribution à hauteur de 25% du montant annuel de la part versée au Pays". 

Pour les TPE et PME, le Tahoeraa souhaite modifier l'attribution des marchés publics :
- Jusqu'à 20 millions de Fcfp réservés aux TPE,
- de 20 à 150 millions de Fcfp réservés aux PME 
- au-delà de 150 millions, réservés aux grandes entreprises. 

En faveur de l'environnement, le Tahoeraa souhaite faire du rahui un outil "adapté de gestion et de prévention des ressources naturelles" mais aussi créer une police verte. 

Les actions concernant le nucléaire : 
- demander le remplacement de la loi Morin par une nouvelle loi "pour une réelle indemnisation des victimes du nucléaire
-Le remboursement à la CPS des sommes enfagées par elles, estimées à 54 milliards de Fcfp selon le Tahoeraa. 
- La sanctuarisation de la dette nucléaire à hauteur de l'engagement pris au nom de la France de 18  milliards de Fcfp par Juppé en 1996 e Balladur en 2002. 
- Le paiement d'un loyer annuel de 12 milliards de Fcfp pour l'occupation des atolls de Moruroa et Fangataufa. 

Enfin concernant la Protection sociale généralisée, le Tahoeraa et le Here Ai'a assurent qu'ils s'engagent à maintenir à 60 ans et le nombre d'années de cotisation à 35 ans. 
Rédaction web 



Vendredi 16 Mars 2018 à 16:54 | Lu 1558 fois






Territoriales 2018