FAITS DIVERS

Tensions en Calédonie pendant la visite du Premier ministre


Dimanche 4 Novembre 2018 à 12:44 | Lu 1013 fois

NOUMEA - Les incidents survenus dans la nuit à Saint Louis se sont prolongés lundi (dimanche à Tahiti) pendant la visite d'Edouard Philippe, au lendemain du référendum d'auto-détermination. Une route est bloquée et 65 gendarmes sont mobilisés.


Edouard Philippe, à son arrivée au haut-commissariat, à Nouméa
Edouard Philippe, à son arrivée au haut-commissariat, à Nouméa
Ces tensions sont survenues pendant le dépouillement du référendum. Le non à l'indépendance l'a emporté par 56,4% des voix.

La circulation est toujours interrompue sur la route provinciale n°1 par la gendarmerie nationale, au niveau de la traversée de la tribu de Saint-Louis, a indiqué le Haut-Commissariat en Nouvelle-Calédonie.

"Plusieurs obstacles en feu installés sur la chaussée ont conduit la gendarmerie nationale à interrompre la circulation dimanche soir vers 23h45 afin de garantir la sécurité des usagers" précise le communiqué.

Un hélicoptère, cinq véhicules blindés et 65 gendarmes sont en intervention, mais l'axe n'a pas pu être ouvert pour le moment.
 
Mike Leyral







SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018