SOCIÉTÉ

Tautira : en grève, des ouvriers bloquent un chantier


Lundi 20 Août 2018 à 16:21 | Lu 4057 fois

SOCIAL - Plusieurs salariés d’une société de construction affirment ne pas avoir été payés depuis décembre dernier. Pour manifester leur ras-le-bol, ils ont décidé de stopper le chantier sur lequel ils travaillent. Depuis ce lundi, ils sont officiellement en grève, soutenus par le syndicat O oe to oe rima.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
Cela fait près de sept mois qu’ils disent ne pas avoir touché un salaire complet. Une situation inacceptable pour cette demi-douzaine de salariés de la société Vairao Construction. Ils ont décidé de poser leurs bleus de travail il y a deux mois et se sont officiellement mis en grève ce lundi matin, soutenus par le syndicat O oe to oe rima.

La rénovation de la salle omnisports de Tautira, propriété de l’Institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française (IJSPF), attendra. Pour les travailleurs concernés, les choses deviennent financièrement et humainement difficile. Alphonse Taea, chef de chantier, précise : "En début d’année, nous avons demandé à toucher notre salaire correctement. Nous avions toujours des petits chèques mais ce n’est pas suffisant. Une fois que l’on avait ce chèque, il fallait déjà payer les anciennes dettes que l’on avait. De mon côté, je n’ai plus rien à la banque…"

Selon ces travailleurs, leur employeur soutient qu’il n’est pas en mesure de les payer car lui-même n’a pas été rémunéré pour le chantier. Une affirmation contestée par l’IJSPF. Sa direction assure en effet s’être acquittée de 23 des 25 millions de francs du chantier. L’institut lui-même dit rencontrer des difficultés pour obtenir des explications du gérant de la société, tout comme les représentants des syndicats. 

Ralph Taaviri, secrétaire général section BTP de O oe to oe rima, confirme : "Pour le moment, impossible de l’avoir. Il nous dit toujours d’aller au tribunal. S’il a les moyens, tant mieux pour lui ! Nous souhaitons d’abord négocier avec l’inspection du travail, négocier à l’amiable, mais pour l’heure, il n’y a pas d’issue. On attend toujours une réponse de l’employeur."

Malgré nos tentatives, le gérant de Vairao construction n’a pu être joint. La direction de l’IJSPF s’est rendue sur le chantier durant le week-end où elle a constaté quelques défauts de sécurité. Elle entend demander des comptes au gérant de l’entreprise, notamment le paiement de pénalités en raison du retard du chantier. La salle omnisport de Tautira était censée rouvrir ses portes à la rentrée. 

J-B Calvas et Sam Teinaore 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018