SOCIÉTÉ

Tatakoto ou l'exemple à suivre pour le développement des atolls


Dimanche 5 Février 2017 à 17:30 | Lu 9458 fois

TUAMOTU - Samedi, une délégation du gouvernement du Pays s'est déplacée à Tatakoto. Elle était accompagnée du chef de la subdivision administrative des Tuamotu Gambier et de la député Maina Sage. Le but de leur déplacement ? Inaugurer un certain nombre d'infrastructures de l'atoll.


L'entrée du village de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
L'entrée du village de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
La ministre de l'éducation Nicole Sanquer et la députée Maina Sage ont eu l'honneur d'inaugurer le potager des deux écoles de Tatakoto. La réalisation de ce projet s'est faite grâce au soutien de la caisse de prévoyance sociale qui a contribué à hauteur de 80%. Les 20% restant étant au frais de la commune
 
Pour Ernest Teagal, maire de Tatakoto, le potager est sorti de terre dans le but que les enfants mangent équilibré. "Il ne faut pas qu'ils mangent tout le temps de la nourriture sortie du congélateur ou des conserves. D'ailleurs, il y a un mois de cela, nous avons installé des jardins partagés pour les familles. Pour le moment, six familles bénéficient de ces installations, et ca va continuer", précise le maire, fier de ces réalisations.

Ernest Teagal, maire de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
Ernest Teagal, maire de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
Pour le maire, "la population de Tatakoto, vit très bien ici. C'est notre atoll. Le seul souci que l'on a, c'est le coût du bateau qui nous amène des marchandises."
 
En même temps que l'inauguration du potager de la trentaine d'élèves de l'atoll s'est également faite celle du puits communal en eau saumâtre, eau qui sera traitée via un osmoseur, en vue de pallier aux périodes de sécheresse et de fournir en eau à usage domestique -arrosage, lavage- les foyers, tout en préservant la ressource en eau potable.
 
L'eau potable étant récupérée puis transportée par camion citerne et déversée dans les citernes de chaque foyer. Seul le transport de l'eau est payant, 500 Fcfp le transport. La ressource, elle, demeure gratuite. 

Les jardins partagés deTatakoto. Crédit photo: TNTV
Les jardins partagés deTatakoto. Crédit photo: TNTV
Parmi les infrastructures inaugurées, l'extension de l'aire de déchargement et d'accès au quai du Nord de Tatakoto, financé à 100% par le Pays, mais également le hangar technique de la commune destiné à la gestion du parc à matériel et financé à hauteur de 80% par le Pays et le reste sur fonds communaux propre.
 
Face à l'évolution des travaux effectués par le maire et son conseil municipal soutenus par le Pays et l'Etat, Tatakoto peut-être un bel exemple à suivre pour les atolls des Tuamotu Gambier.
 
Ce que confirme Tearii Alpha, ministre du développement des ressources primaires, "Tatakoto est un atoll très éloigné de Tahiti, mais le maire avec son conseil municipal a réussi à transformer son île, à l'équiper au travers de projets structurants." et de citer, l'abri de survie, la salle omnisports et l'aménagement du quai au nord de l'île. "Nous tenons vraiment à accompagner ce type d'initiative."
 
Quant aux futurs projets du maire pour sa commune, reconstruction du hangar à coprah, digue de protection du littoral, marina équipée d'une darse, voies de circulation, Tearii Alpha explique, "Je pense que le maire est conscient que tout ne peut être réalisé en quelque mois. Ce qui est important, c'est de les positionner, obtenir les financements et ensuite travailler sur les réalisations."
 
Pour le ministre, Tatakoto est "un exemple de développement éloigné de Tahiti, même si il faut que les pouvoirs publics soient présents pour accompagner ce développement, mais l'initiative de Tatakoto est à reproduire dans beaucoup d'atolls." 

Heifara Lanteires, directeur de l'école de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
Heifara Lanteires, directeur de l'école de Tatakoto. Crédit photo: TNTV
L'île de Tatakoto, 296 habitants, est l'une des plus productrices de coprah aujourd'hui, elle en expédie 15 tonnes à chaque rotation de bateau, elle est particulièrement active concernant la production de bénitiers pour l'aquariophilie, ainsi que pour la consommation de sa chair.
 
Si Tatakoto semble perdue au milieu du grand bleu, il n'en demeure pas moins qu'elle est particulièrement bien équipée et que les enfants ne sont pas en manque. Jugez par vous même. L'école qui va de la maternelle à la primaire accueille quotidiennement une trentaine d'enfants qui ont accès à 17 ordinateurs connectés à Internet, ils disposent aussi d'une bibliothèque qui comprend 4027 ouvrages et pour les plus petits, un jardin d'enfants équipés de toboggans, portiques et autres jeux.
 
Ne pas oublier la salle omnisport en cours de construction, puisque Tatakoto accueillera pour la 1ère fois les jeux inter-îles des atolls de l'est des Tuamotu du 21 au 28 juillet.
 
Selon les dires de Denis Mauvais, chef de la subdivision administrative des Tuamotu Gambier, Tatakoto est un atoll très dynamique. "Cela fait la cinquième fois que je viens ici et à chaque fois je vois les progrès qui ont été accomplis. (...) Par exemple au niveau du tri des déchets, c'est remarquable, d'autant plus que l'on essaie de pousser les autres atolls à aller dans ce sens".
 
Tatakoto est donc un atoll à la pointe du développement durable, moderne et connecté, un exemple à suivre pour les autres.
 
 
Rédaction Web avec Manava Tepa







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017