SPORT

Tahiti Pearl Regatta : les équipages étrangers du Rallye World Arc dans la course


Dimanche 12 Mai 2019 à 12:13

VOILE - Ils ont pris le large pour découvrir le monde depuis Sainte Lucie jusqu’en Australie. Plusieurs équipages du Rallye World Arc profitent de leur escale en Polynésie pour participer à la Tahiti Pearl Regatta. Rencontre avec un couple passionné qui partage son expérience avec de jeunes navigateurs.


Avec sa coque verte, le monocoque Nica de 53 pieds ne passe pas inaperçu sur le plan d’eau de la Tahiti Pearl Regatta. À la barre, Gorm et Maren. Le couple a quitté l’Allemagne il y a un an pour parcourir les océans à bord de ce voilier de croisière rapide, confortable et sûr. Le couple embarque avec lui des jeunes d’autres équipages du World Arc. Une expérience unique pour découvrir les sensations du racing.
 
"Je souhaite qu’ils gardent un bon souvenir de cet événement, confie Gorm. C’est différent de la croisière du World Arc. Je leur confie des tâches à faire à bord du voilier. C’est une autre expérience de vivre une course, il y a tout le temps des réglages à faire. Ce n’est pas de la croisière. On est dans de la course cette fois !"
 
Le plus jeune passager a 12 ans. Originaire des Etats-Unis, Cobin s’initie à la navigation autour du monde avec ses parents. À bord du Nica, il apprend la maniement des écoutes et fait partie intégrante de l’équipage d’une course. Et il "aime beaucoup". "J’apprends à régler le spi et le foc, et parfois je tiens même le gouvernail", détaille-t-il.
 
Pim réalise lui aussi son rêve. Ce Néerlandais a tout plaqué pour vivre une aventure au gré du vent. Après une traversée de l’Atlantique, il a embarqué avec des équipages aux Caraïbes pour participer au World Arc. Aux îles Sous-le-Vent, il découvre de nouvelles sensations.

C’est sa première régate et "c’est formidable, c’est la meilleure sensation que d’être ici", sourit-il. "Je ne suis pas un navigateur. Je le suis un peu plus que je ne l’étais il y a 8 mois. Et depuis ces huit derniers mois, j’ai parcouru 13 000 miles nautiques depuis l’Europe jusqu’à ici."
 
La TPR est l’occasion de pousser un peu ce bateau taillé pour la croisière rapide. Passionnés par les courses au large, Gorm et son épouse vivent eux aussi leur aventure maritime aux côtés d’équipages venus du monde entier.
 
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol
 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes