SOCIÉTÉ

Tahiti Code Camp : une formation pour les futurs professionnels du web


Lundi 15 Avril 2019 à 15:32

NUMÉRIQUE - La deuxième édition du programme "Tahiti Code Camp" du CNAM a débuté. Durant 10 semaines, 16 campeurs sélectionnés sur 350 candidats, s'initient aux métiers du Web et du codage au lycée hôtelier de Punaauia.


(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
HTML, Java, Python ou encore CSS... le jargon du langage de programmation n’aura bientôt plus de secret pour les 16 participants du Tahiti Code Camp,  qui se déroule jusqu'au 28 juin. La formation intensive de 330 heures en tout, s’oriente autour de trois modules : "savoir développer un logiciel", "Web Développeur initié" et "se former aux rudiments de l’algorithmie". "Le langage de la programmation se base sur l'algorithmique. Et on va passer par ça, pour voir la logique qu'il y a derrière la création de logiciel etc. (...) On utilise la pédagogie par défi, par projet, dans laquelle on incite les élèves à pratiquer avant tout. On voit toutes les méthodes de logique qui existent en informatique" explique Evans Bohl, formateur en algorithmique.

16 apprentis codeurs ont été retenus parmi plus de 330 candidatures après avoir passé l’épreuve de culture numérique (QCM) et les épreuves d’entretien de groupe et de motivation. Le Tahiti Code Camp est une chance de se former aux métiers du numérique et promouvoir le talent des jeunes Polynésiens quel que soit leurs origines sociales.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Cette formation gratuite se fait en collaboration avec un programme similaire à Montréal. Objectif : créer des liens et échanger des pratiques de travail. "Nous avons mis ce programme en parallèle avec Montréal Code Camp pour permettre de créer des liens professionnels avec la première place des arts du numérique qu'est celle de Montréal, mais également pour pouvoir échanger sur des pratiques et avoir des repères sur des techniques internationales" déclare Christophe Gomez, directeur du CNAM en Polynésie française.

L’organisation d’un hackathon de clôture challengera d'ailleurs Tahiti et Montréal sur une durée de 4 jours.

Certains des candidats ont déjà appris les rudiments du codage derrière leur écrans, de manière autodidacte. Le Tahiti Code Camp leur permet de maîtriser le lexique du web et d’apprendre à créer des sites ou des applications avec des professionnels. "J'aimerai plus tard créer moi-même des logiciels ou des sites web pour des entreprises. Quand on aime ça, c'est pas compliqué. Sur le web, on peut se former tout seul facilement avec des cours en ligne gratuits ouverts à tous. J'espère en apprendre davantage avec cette formation" confie Teraimoana Tauraa, apprenti codeur.

Le mode d’apprentissage se fait par projet autonome, mais aussi collaboratif. Cette première étape dans le monde du numérique est un véritable tremplin pour parfaire un CV . Les participants pourront ensuite postuler à d’autres formations, et devenir intégrateur web ou encore technicien développeur par exemple.
 
Rédaction web avec Thomas Chabrol







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019