SPORT

Taekwondo : la tenue des Oceanias à Tahiti en péril


Lundi 28 Mai 2018 à 11:54 | Lu 1352 fois

SPORT – La compétition doit se tenir en août prochain au fenua. Mais le récent retrait de l’agrément à la fédération tahitienne de taekwondo et disciplines associés remet les choses en question.


42 médailles dont 28 en or : c’est le résultat des athlètes de la fédération tahitienne de taekwondo et disciplines associées (FTTDA) lors de l’International taekwondo festival (ITF), qui s’est tenu la semaine dernière à Los Angeles. De belles performances qui ont réussi à faire oublier les zones de turbulence que traverse la FTTDA depuis plusieurs mois. Mais de retour sur le sol polynésien, nouveau coup dur. Jeudi, le Pays lui a retiré son agrément. Elle perd de fait la délégation de service public.

CONFLITS 

Cette décision intervient à la suite de conflits entre les trois entités qui organisent la discipline : la fédération tahitienne de taekwondo, la Ligue et la fédération Tahiti Nui. Le torchon brûle entre les présidents depuis plusieurs mois. Après de multiples rencontres pour tenter d’apaiser les tensions, aucun accord n’a été trouvé.

Aujourd’hui, ni la ligue, ni les fédérations n’ont la délégation de service public. Sans cette DSP, aucune des entités ne peut représenter la Polynésie lors des compétitions internationales. En outre, elles ne peuvent organiser de compétitions dans les salles gérées par le Pays (comme la Fautaua) ni prétendre à des subventions du gouvernement pour organiser de grands rendez-vous sportifs comme, par exemple, les Oceanias. 

Problème : c’est cette compétition que la FTTDA prépare depuis plusieurs mois. Terangi Teriipaia, directrice de compétitions de la fédération explique :

« Par rapport à ce retrait d’agrément, nous sommes déçus. Tahiti va accueillir pour la première fois les Oceanias de taekwondo. Ça fait un an qu’on fait du lobbying auprès des autres pays du Pacifique pour que cette compétition se passe sur notre territoire. »

DISCUSSIONS

La FFTDA espère discuter dans les jours qui viennent avec le Pays et la nouvelle ministre des Sports, Christelle Lehartel. Dans l’attente d’une issue positive, les cadres ont déjà pris leurs devants. La directrice des compétitions continue :

« Nous, en tout cas, nous espérons que ça se passe vraiment sur le territoire. Nous avons déjà trouvé quelques sponsors privés. La commune de Mahina est prête à continuer avec la fédération. Les associations de quartiers vont s’occuper des activités. Les enfants issus des quartiers prioritaires vont donner la main pour l’organisation. »

Les dirigeants de la FTTDA assure qu’un protocole d’organisation pour cette compétition a déjà été mis en place et appellent à l'unité. Ils espèrent trouver une issue favorable au conflit qui empoisonne la discipline.

« Imaginez une fédération unique avec tous ces athlètes. Tahiti ne passerait pas inaperçu dans le Pacifique. »
Rédaction web








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 13:33 Vahine Fierro intègre le WCT

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018