SOCIÉTÉ

Sur la route, vers un renforcement de « l’arsenal répressif »


Lundi 7 Mai 2018 à 10:21 | Lu 675 fois

SECURITE ROUTIERE – Depuis le début de l’année, 18 personnes ont perdu la vie sur les routes de Polynésie française. Le haut-commissaire et le procureur de la République ont signé un courrier commun dans lequel ils indiquent mettre en place plus de sanctions pour les usagers en infraction.


(Crédit photo : gendarmerie de la Polynésie française)
(Crédit photo : gendarmerie de la Polynésie française)
« Renforcer la mise en œuvre de l’arsenal répressif », c’est l’objectif du haut-commissaire et du procureur de la République. Dans la nuit de samedi à dimanche, un quinquagénaire a perdu la vie dans un accident de la circulation. Cela porte à 18 le nombre de tués sur les routes de Polynésie française depuis le début de l’année. C’est l’hécatombe.

 Les services de l’Etat ont tenu à réagir. Ce lundi, ils ont envoyé un communiqué aux rédactions. Le haut-commissaire indique que de nouveaux modes d’actions afin de durcir la répression et sanctionner sévèrement les délinquants routiers ont été identifiés.

Dans ce communiqué, le haut-commissaire et le procureur de la République donnent quelques chiffres :

« Depuis le début de l’année (qui a été, sur les routes polynésiennes, bien plus meurtrière qu’en 2017), la mobilisation des forces de l’ordre et l’augmentation des contrôles routiers ont d’ores et déjà permis de verbaliser 658 conducteurs en état d’ébriété ou positifs aux stupéfiants, 774 conducteurs en excès de vitesse et 356 personnes circulant sans permis de conduire. Ces efforts seront poursuivis pour mettre un terme à cette idée trop largement répandue que la route est un terrain de jeu où chacun choisit ses règles dans l’ignorance du code. »

Augmentation des contrôles routiers, emploi de moyens banalisés ou encore recours à la confiscation du véhicule : les forces de sécurité vont élever le niveau de répression.

« Ces actions seront particulièrement ciblées sur les infractions de consommation d’alcool et de stupéfiants, de conduite sans permis, d’excès de vitesse, de défaut de port du casque ou de la ceinture de sécurité ou encore d’usage du téléphone au volant. »

Lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a formulé le vœu d’étendre au fenua certaines dispositions du code de la route pour renforcer la répression.

« Nous sommes déterminés à lutter sans faiblesse contre l’inconséquence et la fatalité qui endeuillent cruellement les familles et dramatisent l’usage de la route qui devrait être, au contraire, un lieu de partage et de respect réciproque. »
 
D’après communiqué
 

Ce lundi matin à Faa'a

(Crédit photo : Faa'a)
(Crédit photo : Faa'a)
Plus de peur que de mal ce lundi matin à Faa'a. Une voiture s'est retrouvée dans le fossé, dans le quartier de Puurai après avoir voulu éviter un autre véhicule.

La course de la voiture a été freinée par le caniveau. Le conducteur n'a été que légèrement choqué, et embêté de voir sa voiture abîmée mais l'histoire aurait pu se terminer de manière plus dramatique. 







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Décembre 2018 - 16:16 Du troc pour un Noël autrement

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018