FAITS DIVERS

Sandra Faraire suspectée d’escroqueries dans plusieurs pays africains


Mercredi 23 Mai 2018 à 10:20

JUSTICE – Sandra Faraire, la gérante de « Training Sandra Network », société sulfureuse qui lui a valu d’être condamnée par le tribunal correctionnel, n’aurait pas cessé ses agissements…mais loin de la Polynésie. Ces derniers mois, elle aurait en effet escroqué des dizaines de personnes sur le continent africain en leur promettant de juteux placements.


Sandra Faraire aurait sévi en Côte d’Ivoire, au Benin ou au Cameroun via Internet comme le révèlent nos confrères de Radio 1.

Elle aurait pris contact avec ses supposées victimes sur des forum de discussions dédiés à la crypto-monnaie.

Selon les témoignages recueillis par Radio 1, plusieurs dizaines de personnes du continent africain se sont laissées convaincre d’investir dans des placements censés leur rapporter d’énormes rendements. Un miroir aux alouettes.

Car Sandra Faraire leur aurait ainsi soutiré plusieurs millions de francs avant de disparaitre des réseaux sociaux.

Très remontées, les supposées victimes ont décidé de se réunir pour tenter de saisir la justice française afin d’obtenir réparation.

Ce qui ne risque pas d’arranger les affaires de Sandra Faraire. Elle est en effet attendue dans les mois qui viennent devant la cour d’appel de Papeete dans le dossier « Training Sandra Network ».

En première instance, elle avait été condamnée à un an de prison ferme pour escroqueries.
 
Rédaction web
 






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018