FAITS DIVERS

Saisie d'ice à l'aéroport : la drogue était dissimulée dans le corps des "mules"


Mardi 30 Janvier 2018 à 14:10

STUPEFIANTS - Le 27 janvier dernier vers 23 heures, les brigades des douanes de l’aéroport de Faa’a et de Papeete ont effectué un contrôle renforcé sur un vol en provenance de Los Angeles. 267 grammes de méthamphétamine ont été saisis.


(Crédit photo : les douanes)
(Crédit photo : les douanes)
C'est le comportement de trois passagères qui a intrigué les forces de l'ordre. Selon un communiqué des douanes, elles étaient particulièrement nerveuses à leur sortie d'avion. 

Les agents en uniforme de l'aéroport ont décidé de procéder au contrôle de leurs bagages. Rien n'a été retrouvé à l'intérieur mais suite aux questions posées par les contrôleurs, une des passagères, craignant pour sa santé, a fini par avouer. La drogue était dissimulée dans son corps. 

Les deux autres personnes, qui l’accompagnaient, ont elles aussi avoué. Les trois femmes ont été immédiatement transportées à l’hôpital du Taaone et placées en retenue douanière.

Les radios ont confirmé la présence de corps étrangers dans l’organisme des trois femmes. Au bout de trois heures, un boudin d’environ 10 centimètres a été récupéré sur chacune d’entre elles. Chaque boudin contenait entre 80 g et 96 g de méthamphétamine.

Au total, c'est 267 grammes d’ice d’une valeur estimée à 26,7 millions de francs qui ont été saisis. Au cours des visites domiciliaires, 19 grammes de paka ont été trouvées dans les maisons de deux des personnes interpellées.

Le body packing ou transport in corpore est un mode de transport très utilisé par les trafiquants de drogue à travers le monde. Il permet la dissimulation des substances illicites dans l’estomac des personnes chargées du transport ou dans des cavités naturelles de leur corps (vagin ou rectum). Ce mode de transport est très dangereux, car il y a un risque de rupture des boudins dans lesquels sont habituellement emballés la drogue avec une mort quasi immédiate pour le passeur.
 
Il s’agit de la 2ème saisie du genre par les douanes de Polynésie en un mois après celle des 37 grammes réalisée le 11 janvier dernier.
 
A l’issue de la retenue douanière, les trois prévenues, originaires de Tahiti, ont été remises à la section de recherches de la gendarmerie de Papeete co-saisie, avec la direction de la sécurité publique, pour les suites de l’enquête.

Les trois "mules" devraient être présentées ce mardi après-midi à un juge d'instruction pour mise en examen. Les chefs d'accusation sont le trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. La mise en détention provisoire a été demandée. 
 
Rédaction web avec communiqué et J-B Calvas 
 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes