TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Ruée des bénévoles à Pater avant le record du monde !


MOBILISATION - Plus de 200 bénévoles ont assisté samedi matin à la formation proposée par les coordinateurs du record du monde. Samedi 24 février, ils devront encadrer 10 000 musiciens pour battre le record du monde de ukulele.


Volontaires et chaperons ont écouté les consignes générales, avant de suivre une formation par petits groupes dans le stade Pater - Photo : Mike Leyral
Volontaires et chaperons ont écouté les consignes générales, avant de suivre une formation par petits groupes dans le stade Pater - Photo : Mike Leyral
Parmi ces bénévoles, beaucoup seront chaperons : ils devront encadrer un groupe de 50 musiciens, vérifier que tout le monde joue, et le certifier auprès du Guinness Book pour valider le record : "j'ai déjà participé il y a deux ans, mais là, je ne peux pas jouer. Alors je suis chaperon pour participer quand même", raconte Joëlle Kim, bénévole.

"On les prépare à leur rôle et surtout, on les aide à remplir les formalités pour le Guiness. Je l'ai fait en 2015, mais là, il faut réunir 10 000 personnes : c'est un challenge", ajoute Noëlline Parker, coordonatrice de l'événement. 
 

Noëlline Parker est la coordinatrice de l'ensemble de l'événement - Photo : Mike Leyral
Noëlline Parker est la coordinatrice de l'ensemble de l'événement - Photo : Mike Leyral

D'autres seront des volontaires : à l'accueil, à la sécurité ou à la communication, ils participeront aussi à la réussite de cette grande fête culturelle. "Nous, on s'occupe de toute la partie community management pour l'événement", indique Evaina Teinaore, étudiante à l'ISEPP. "On travaille avec TNTV pour couvrir le record sur le web. On va utiliser toutes les plateformes de réseaux sociaux, faire des photos, des vidéos, interroger les personnes importantes, et nous faire le relais de tout ce qu'il se passe. Pour nous c'est important parce que le ukulele, c'est notre culture, et quand on s'est fait piquer le record, ça a été le comble !"
 

Manouche Lehartel a la lourde tâche de superviser les bénévoles - Photo : Mike Leyral
Manouche Lehartel a la lourde tâche de superviser les bénévoles - Photo : Mike Leyral

Manouche Lehartel, l'une des organisatrices de l'événement, complète:  "Nous sommes réunis aujourd'hui au stade Pater pour une formation des chaperons et de l'encadrement. Ils sont tous bénévoles et vont permettre la tenue du prochain record du monde de ukulele le 24 février. Chacun doit découvrir son poste, le site. Tout cela demande une grande organisation. Il y a un travail colossal de préparation de manière à ce que ces volontaires aillent directement au poste qui leur sera affecté sans se perdre, et qu'ils soient opérationnels et efficaces. Réunir 11 000 joueurs de ukulele c'est une chose, mais si ces 11 000 joueurs ne sont pas encadrés correctement, le record peut ne pas être validé".

Samedi prochain (le 17 février)  une autre session est prévue. Ce sera la dernière avant le jour J, le 24 février. 
 

Evaina et Herevai font partie des étudiants en communication de l'ISEPP qui assureront la couverture du record du monde sur les réseaux sociaux - Photo : Mike Leyral
Evaina et Herevai font partie des étudiants en communication de l'ISEPP qui assureront la couverture du record du monde sur les réseaux sociaux - Photo : Mike Leyral

Chaque bénévole doit se préinscrire sur le site de TNTV et suivre une formation - Photo : Mike Leyral
Chaque bénévole doit se préinscrire sur le site de TNTV et suivre une formation - Photo : Mike Leyral

Rédaction web avec Mike Leyral et Thierry Teamo



Samedi 10 Février 2018 à 15:18 | Lu 1174 fois