SOCIÉTÉ

Rouler neuf sans se ruiner


Dimanche 23 Septembre 2018 à 17:30 | Lu 3653 fois

AUTOMOBILE - Le salon de l’auto a refermé ses portes ce soir à Mama’o. Cette année, plus de 600 modèles de voitures y étaient exposés. On estime qu’environ 800 véhicules ont été vendus en cinq jours et pas seulement à des personnes ayant de bons revenus. Tout le monde peut s'offrir un véhicule. Mais quels sont les risques pour les acheteurs les moins aisés ? Les banques veillent elles à ne pas surendetter leurs clients ?


Crédit Photo: TNTV
Crédit Photo: TNTV
Si vous rêvez d’acquérir la voiture de vos rêves, c’est ici qu’il faut se rendre. Des centaines de modèles sont exposés, à des tarifs qui varient entre 1 million et demi et 13 millions de francs. Les vendeurs s’occupent de vous aider à faire votre choix. Mais c’est avec le banquier que l’achat se décide.

"C'est la première fois que j'achète une voiture neuve. Le crédit n'est pas trop lourd, On m'a proposé un crédit de 19 000Fcfp par mois, c'est une petite voiture." explique Primo. Comme lui, nombreux sont ceux qui réalisent un rêve de gosse en s’offrant une voiture neuve qui, selon le directeur du réseau de la banque Socredo, Fred Corniglion , est un luxe abordable. "Tout le monde peut s'offrir une voiture neuve..." assure t-il.

C’est presque vrai ... la quasi-totalité des dossiers sont acceptés par les banques. Même ceux des plus petits revenus. Mareko, s’apprête à acheter sa toute première voiture neuve, à 3 200 000 francs. Il ne touche que le smic, soit 150 000 Fcfp brut et devra rembourser 48.000 francs par mois. "On peut dire que c'est lourd, mais ca va. Je vais pouvoir rembourser. Mais pour cela il faudra que j'arrête d'aller à la salle de musculation."

Mais la loi empêche les banques de prêter aveuglément. Elles sont soumises à une règlementation nationale, même si quelques dérogations sont accordées. " En fait on regarde les relevés de compte et sur ceux-ci, on regarde l'ensemble de l'endettement. Suivant une règle qui est fixée par la Banque de France, si on dépasse le coefficient de 35% d'endettement, on est pas censé pouvoir emprunter aussi facilement que cela.", explique Fred Corniglion directeur du réseau de la banque Socredo.

"On veille à ce que l'endettement soit une charge convenable puisqu'il y a des charges obligatoires auxquelles il faut faire face, maison, famille etc... On ne va pas mettre les gens en difficulté on va discuter avec eux. Soit cela ne pose pas de problème et on finance tout de suite, soit on essaie d'aménager la dette ou leur donner un montant maximum d'investissement et ils choisissent leur véhicule en fonction de ce montant. Pour nous, il est hors de question de mettre des gens en situation de détresse financière."
 
Rédaction web avec Tamara Sentis







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 14:05 La communauté juive de Tahiti fête Hanoucca

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018