CULTURE

Robert Oliver, le Chef du Pacifique visite nos pensions de famille


Vendredi 25 Novembre 2016 à 09:43 | Lu 2681 fois

GASTRONOMIE - Sa cuisine fait saliver toute la région Pacifique. Le chef néo zélandais Robert Oliver est actuellement au fenua en repérage. Il prévoit de réaliser en mars 2017 une série d'épisodes avec des chefs polynésiens qui mettent en avant dans leur plat, les ingrédients de leur île, et notamment la cuisine préparée dans les pensions de famille.


Crédit photo: DR
Crédit photo: DR
Les recettes polynésiennes bientôt devant les cameras du chef Robert Oliver. Lui qui marie les saveurs d'un coup de maître s'intéresse aux cuisines de la petite hôtellerie familiale.  Il s'est déjà rendu à Huahine, et Hiva oa pour rencontrer des cuisiniers et il  s'apprête à découvrir les produits de la terre et de la mer de Fakarava. 

"C'est une expérience fabuleuse, vous savez, j'adore aller à la rencontre des gens et de leur cuisine, partout où je me rends, tout le monde dit qu'il faut passer du temps avec les locaux, et c'est justement ce qu'il se passe avec les pensions de famille. La cuisine est le meilleur atout. Personne ne peut dire le contraire.Ce que j'aime particulièrement dans les pensions, c'est qu'il y a des produits locaux dans tous les plats."

 

Robert Oliver et Farevai Van Bastolaer de Fare Maeva.
Robert Oliver et Farevai Van Bastolaer de Fare Maeva.
Les clips et le reportage réalisés en mars 2017 seront diffusés sur internet, et le chef vise aussi les télés chinoises... Très connu du public néo-zélandais , Robert Oliver est de plus en plus réputé en Chine . Il est la bas le président du jury de master chef. Ses reportages aux côtés des cuisiniers polynésiens seront une mise en bouche pour promouvoir  les pensions de famille des archipels, via les produits du terroir.

Pour Mélinda Bodin, présidente de l’Association des Hôtels de famille de Tahiti et ses Iles,  "L'authenticité passe également par cette cuisine. C'est à nous de faire en sorte aujourd'hui que cette cuisine soit le reflet de notre authenticité. Les Polynésiens vont peut ètre par ce biais retrouver des gestes oubliés de nos ancêtres. Et cela, c'est aussi important."

Comme une carte postale colorée, la gastronomie polynésienne devient un outil marketing pour attirer les touristes.  Robert Oliver compte aussi sortir de derrière les fourneaux pour aborder l'aspect économique des îles . Car sans les agriculteurs et les pêcheurs, pas de produits frais ni de recettes appétissantes à partager avec les clients des pensions.
 
Rédaction Web avec Thomas Chabrol







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018