FAITS DIVERS

Rixe à Cardella : interdiction d'exercer pendant 3 ans pour l'un des praticiens


Jeudi 6 Juin 2019 à 09:22

JUSTICE - La cour d'appel a rendu son délibéré aujourd'hui dans le procès des deux praticiens qui s’étaient battus dans un bloc opératoire de la clinique Cardella en 2016.


En octobre 2016, le docteur Valla (chirurgien) et le docteur Parizot (anesthésiste), en étaient venus aux mains à la clinique Cardella, lors d'une intervention au bloc opératoire. À l’origine de leur différend, une histoire de médicaments. Alors que se déroule une opération dans le bloc de la clinique, le chirurgien souhaite prendre des médicaments, mais l’anesthésiste s’y oppose formellement. Selon une source proche du dossier, le chirurgien est un peu trop "accro" aux comprimés, d’où l’intervention de l’anesthésiste. Le ton monte entre les deux hommes et finalement les coups pleuvent.

En première instance, les deux praticiens avaient été condamnés à des peines d’amende. Le  2 mai dernier, la cour d’appel s’était à nouveau penchée sur l’affaire des deux praticiens. L’avocat général avait retenu la légitime défense pour le docteur Parizot et avait demandé sa relaxe. Pour le docteur Valla, il avait demandé la confirmation des peines de première instance en y ajoutant une période d’interdiction de pratiquer la médecine.

La cour d’appel a rendu son arrêt ce jeudi 6 juin. Le docteur Valla écope d'une peine de 6 mois avec sursis et d'une interdiction d'exercer pendant 3 ans la profession de chirurgien. L'usage de stupéfiants n'a pas étés retenu en appel. Le docteur Parizot a quant à lui était relaxé, la légitime défense étant retenue.
 
Rédaction web







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes